Points de vues
Musique et Cinéma
Recherches & Offres
Télévision & Radio
Internet & Multimédia
Livres & Presse
Infos pratiques
Ecoles de cinéma
Stages et Emplois
Concours et Aides
Diffusez vos films

Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac





Frequently Asked Questions   Search   Home

Objectif Cinéma : Forum > Livres & Presse > Rencontre à La librairie Ciné Reflet
Auteur
Sujet    Post New Thread     Post A Reply
De Ciné Reflet
25.04.2006 13:49
Find more posts by Ciné Reflet

La librairie Ciné Reflet et les éditions Cahiers du Cinéma

vous proposent de rencontrer

SUZANNE LIANDRAT-GUIGUES et JEAN-LOUIS LEUTRAT

à l’occasion de la parution de leur livre

Alain Resnais
Liaisons secrètes, accords vagabonds
Collection Auteurs - 350 pages - 200 photos couleur et noir

Vendredi 7 avril à partir de 18h30
Librairie Ciné Reflet 14, rue serpente 75006 Paris

Présentation du livre
et débat
“RESNAIS-POLLET-GODARD 3 cinéastes de la modernité aujourd’hui”

Rencontre autour d’un verre et d’une sélection de livres des auteurs.


Professeurs d’Université, Suzanne Liandrat-Guigues (Lille III) et Jean-Louis Leutrat (Paris III) ont co-signé : Penser le cinéma, Godard simple comme bonjour, Tours d’horizon : Jean-Daniel Pollet. S. L-G, spécialiste de L. Visconti, est l’auteur de Cinéma et sculpture et de Esthétique du mouvement cinématographique. J-L L. a publié Vie des fantômes, L’Autre visible et Echos d’Ivan le Terrible.

Photographe, monteur, documentariste, Alain Resnais signe tout d’abord de remarquables films sur l’art dont Les Statues meurent aussi avec Chris Marker. En 1955, Nuit et brouillard provoque un choc dont l’écho persiste toujours cinquante ans après. A l’orée des années soixante, ce furent trois longs métrages qui stupéfièrent le monde : Hiroshima mon amour (1959), L’Année dernière à Marienbad (1961,) Muriel ou le temps d’un retour (1963). La diversité de son œuvre entre ses films « engagés » et les comédies récentes comme Pas sur la bouche (2003) lui accorde une place tout à fait particulière dans le paysage cinématographique.
Ses goûts pour la littérature populaire et la bande dessinée, le théâtre et la peinture, la chanson, le surréalisme et la culture britannique, les chats... nourrissent son œuvre. Il choisit ses partenaires parmi les écrivains : Marguerite Duras, Alain Robbe-Grillet, Jean Cayrol, Jorge Semprun ; les musiciens : Giovanni Fusco, Krzysztof Penderecki, Miklos Rozsa ; les graphistes comme Gébé, Enki Billal, Guy Pellaert. Il est fidèle à une troupe d’acteurs, premiers comme seconds rôles, que le spectateur prend plaisir à retrouver : Delphine Seyrig, inoubliable, Claude Rich, Gérard Depardieu, Sabine Azéma, André Dussollier, Pierre Arditi...

Cet ouvrage est une invitation dans l’univers d’un artiste habité par un constant souci de la forme accompagné d’une hésitation devant l’impossibilité de toute certitude. La phrase de Clive (John Gielgud) à la fin de Providence résume cette attitude : « Car rien n’est écrit, n’est-ce pas ? » Il reste toujours quelque chose d’incompréhensible devant quoi tout principe, toute morale ou toute stratégie aussi soigneusement élaborés soient-ils, doivent s’incliner. Un entretien avec Alain Resnais complète cet ouvrage. Les auteurs y abordent avec le cinéaste ses promenades en vélo dans Paris, ses relations avec Nicole Vedrès, ses échanges avec André Bazin, son intérêt pour la série télévisuelle « Millennium » ; on y apprend quel a été le lieu de tournage de Providence ou comment le cinéaste a dialogué avec l’acteur japonais de Hiroshima mon amour via Tchekhov ... ou encore comment il réalise aujourd’hui Private Fears in Public Places d’après la pièce du dramaturge britannique Ayckbourn


Librairie Ciné Reflet 14, rue Serpente 75006 Paris - Métro Odéon/Saint-Michel
tél. : 01 40 46 02 72 tlj de 13h à 20h, parfois le dimanche
cine.reflet@wanadoo.fr

< Sujet précédent    Sujet suivant >
Nouveau Sujet
Liste des forums :