Points de vues
Musique et Cinéma
Recherches & Offres
Télévision & Radio
Internet & Multimédia
Livres & Presse
Infos pratiques
Ecoles de cinéma
Stages et Emplois
Concours et Aides
Diffusez vos films

Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac





Frequently Asked Questions   Search   Home

Objectif Cinéma : Forum > Livres & Presse > Éditions de La Transparence - Le Mépris
Auteur
Sujet    Post New Thread     Post A Reply
De Transparence
25.04.2006 13:55
Find more posts by Transparence

LA TRANSPARENCE
Philosophie - Esthétique - Cinéma

À PARAÎTRE LE 17 MAI 2006

– Si j'ai refusé ce travail, c'est pour toi, c'est à cause de toi, pour que tu changes d'avis sur moi.
– Ne me touche pas. Je ne t'aime plus! Il est impossible que je t'aime de nouveau.
– Même si je refuse, tu continueras à me mépriser?
– Oui, je continuerai.
– Pourquoi? Dis-moi pourquoi, Camille; il y a bien une raison!
– La raison, c'est toi.


Le Mépris dans la collection Cinéphilie par Marc Cerisuelo

À l’occasion de la rétrospective intégrale des fi lms et des documents de Jean-Luc Godard organisée par le Centre Pompidou du 24 avril au 14 août 2006, le neuvième titre de la collection « Cinéphilie » est consacré au Mépris (1963). Marc Cerisuelo est reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes français du cinéaste, en particulier après la publication de son Jean-Luc Godard en 1989 chez Lherminier-Éditions des
Quatre-Vents. Aujourd’hui, il propose une analyse très détaillée du fi lm. Surtout, M. Cerisuelo s’attache à ne jamais dissocier deux dimensions du fi lm à ses yeux liées de façon essentielle
: l’histoire d’amour tragique de Paul et Camille, d’une part, et la réfl exion magistrale sur la possibilité même du cinéma, d’autre part.

Le livre apporte sans aucun doute une contribution majeure aux études godardiennes, tant la documentation est riche, précise, et sert toujours de point d’appui à une réfl exion d’une grande finesse.



Arrivé à l’age crucial, Godard dresse un premier bilan, avant la récapitulation de Pierrot le fou et le « retour à zéro », le désœuvrement des années 1966-1967 et ces fi lms « trouvés à la ferraille » ou « égarés dans le cosmos ». Il y aura bientôt comme un effet de précipitation où la star Godard, dotée d’une infaillibilité papale selon Truffaut, tentera d’échapper à sa malédiction en trouvant d’autres modes opératoire (militantisme, vidéo, installation à Grenoble, puis en Suisse). Mais au moment du Mépris, et c’est bien ce qu’affi rme la caméra de Raoul Coutard à la fi n du générique, il importe d’aller à la rencontre du spectateurphilosophe
– c’est-à-dire chacun d’entre nous – en questionnant sa position, sa légitimité, ses attentes. Comme chez Hitchcock et comme pour Rossellini, le spectateur est l’objet de toutes les attentions. Qu’attendre désormais du cinéma ? Cela a-t-il eu lieu ? Un recommencement paraît-il seulement envisageable ? Réfl exion, méditation, récapitulation, préparation à la conversion ou à la disparition : Le Mépris apparaît bel et bien comme un exercice spirituel – un memento mori du cinéma.

Le Mépris, par Marc Cerisuelo
un vol. 13,5 x 19 cm de 128 p. (ill. coul. et nb)
isbn 2-35051-015-8 prix 14 €

Les Éditions de La Transparence
8, avenue des Pommerots 78400 Chatou
ltcontact@wanadoo.fr www.latransparence.fr
Les ouvrages de La Transparence sont diffusés par Pollen et distribués par Alpro

< Sujet précédent    Sujet suivant >
Nouveau Sujet
Liste des forums :