Points de vues
Musique et Cinéma
Recherches & Offres
Télévision & Radio
Internet & Multimédia
Livres & Presse
Infos pratiques
Ecoles de cinéma
Stages et Emplois
Concours et Aides
Diffusez vos films

Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac





Frequently Asked Questions   Search   Home

Objectif Cinéma : Forum > Lynchland > 2 livres sur mulholland drive de David Lynch
Auteur
Sujet    Post New Thread     Post A Reply
De starfish
13.12.2006 18:50
Find more posts by starfish

Je viens d'acquerir le livre de Hervé Aubron sur Mulholland drive et le livre "Mulholland drive l'invention du rêveur".Je compte les lire d'une traite ce soir.Quelqu'un les a-t-il lus et a-t-il un avis dessus?Je posterai mon avis dès que je les aurais lus (c'est-à-dire demain je pense)

De Sebastien
14.12.2006 10:10
Find more posts by Sebastien

L'Invention du rêveur est un très court essai, dont je ne vois guère l'intérêt d'une publication en livre.

Le livre d'Hervé Aubron est par contre d'une toute autre portée. Bien que ce soit également un essai, c'est probablement un des meilleurs écrits que j'ai pu lire sur le film.

J'en avais déjà parlé dans un autre thread alors je reposte ce que j'avais écrit. Vu la qualité de ce livre, je pense en faire un petit article pour Lynchland.

"Hervé Aubron aborde la foisonnante activité interprétative sur Internet (venant de ce qu'il appelle les "interméneutes", contraction d'internaute et d'herméneutique - en philisophie, la théorie de l'interprétation des signes comme éléments symboliques d'une culture). Le premier chapitre de son essai s'intitule d'ailleurs La Mère Cinéphilie, c'est ainsi qu'il appelle la Femme aux Cheveux Bleus qui nous intime "Silencio" à la fin de MD.

Je n'en dis pas plus mais ce que j'ai lu du livre diffère réellement de tous les angles d'approches que j'avais pu lire jusqu'à présent, et la prose n'est pas pédante ou absconses (bien qu'elle puisse parfois en frôler les frontières...). Je vous le conseille, surtout au petit prix qui est le sien (12 euros prix public)."

De Pierre
14.12.2006 11:33
Find more posts by Pierre

je l'ai acheté aussi mais pas encore fini par contre.

n'étant pas spécialement radin ou pingre, je trouve tout de même le prix assez élevé par rapport à la quantité de pages et à la petitesse du livre. la lecture n'est pas agréable, par contre le choix des photos est très intéressant

De Sebastien
15.12.2006 07:35
Find more posts by Sebastien

Pierre,

sans rentrer effectivement dans des considérations de quantité versus qualité, je veux juste rappeler quels sont les autres prix pratiqués chez d'autres éditeurs :

- L'Invention du rêveur : environ 5 euros TTC, 42 pages (et je le signale, écrites très gros... j'aimerais bien connaître le nombre de signes!)

- La Ligne Rouge (type d'essai comparable à celui d'H. Aubron, chez un autre éditeur) : environ 12,80 euros TTC, 105 pages.

- Mulholland Drive par H. Aubron : environ 12 euros TTC, 130 pages

Les deux derniers ont des polices (types et tailles) comparables, avec des pages de même surface.

Il me semble donc qu'il y a cohérence, grosso modo. Donc je suppose que tu dois trouver les prix de tous ces livres assez élevés... ;-)

De Pierre
15.12.2006 08:39
Find more posts by Pierre

le livre sur la ligne rouge est je trouve beaucoup plus agreable a lire, c'est le style du bouquin de MD que je n'aime pas. son côté compact me déplaî et ne rend pas la lecture agréable( alors que ce qui est dit est très intéressant), il faut laisser un peu de place au lecteur là on est confiné sur un petit format et le prix me semble un peu élevé voila tout mais de toute façon avec l'euro on est habitué à une certaine inflation ... lol

De starfish
15.12.2006 16:38
Find more posts by starfish

Le premier chapitre du livre d'Aubron sur "la mère cinéphilie" brasse du vent je trouve enfin rien n'y est dit d'essentiel c'est le défaut de beaucoup de livres de cinéma hélas.D'autres comme ceux de Ishagpour ou Bellour sont toujours très rigoureux.Le passage sur la métempsychose est vraiment très fin mais l'interprétation selon le rêve de Diane me plait autant : il est vrai que l'interprétation par la métempsychose a l'avantage de se relier a "Fire Walk With Me".Le livre sur "la ligne rouge " de Michel Chion est quand même moins bon que son Kubrick, Malick n'étant pas à mon avis encore bien compris (ni par moi je l'aime beaucoup mais ai encore du mal).Et vous que pensez-vous de l'interprétation selon la métempsychose?Le problème (mais je dois encore finir le livre) c'est que toute l'intertextualité filmique révèle la pensée de Diane et ses névroses et cette interprétation laisse cela de côté je trouve , même si elle accroît le pouvoir de fascination du film, ce qui est le plus grand mérite d'une analyse.

< Sujet précédent    Sujet suivant >
Nouveau Sujet
Liste des forums :