Points de vues
Musique et Cinéma
Recherches & Offres
Télévision & Radio
Internet & Multimédia
Livres & Presse
Infos pratiques
Ecoles de cinéma
Stages et Emplois
Concours et Aides
Diffusez vos films

Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac





Frequently Asked Questions   Search   Home

Objectif Cinéma : Forum > Lynchland > David Lynch plasticien
Auteur
Sujet    Post New Thread     Post A Reply
De Rosebud
26.02.2007 09:04
Click Here to Email Rosebud   Find more posts by Rosebud

J'aime bien la fureur critique ou analytique qui entoure les films de Lynch. D'une part parce que j'appartiens à cette communauté de fans qui suit tout depuis TP (15 ans déjà!) et d'autre part parce que cela a trait à un discours salutaire sur l'art.
J'ai vu hier soir à Strasbourg IE (j'ai dû faire 300km pour le voir. Merci Mars distribution et Studio Canal pour ces quelques copies plétoriques quand toute la presse nationale en a parlé!)
Bref, j'ai adoré IE. Un cauchemar hypnotique, sans aucun doute. La nuit ne m'a pas porté conseil et je me réveille sans savoir quel est vraiment le sujet traité. Et je crois bien que je m'en fiche.
Ce que j'ai aimé, c'est que IE est un tableau en mouvement. Comme tout ses autres films, me direz-vous. Soit, à ceci près que la question de la narration est passée sous les fourches caudines de l'expression plastique : la recherche de l'image, de sa texture, des superpositions, des mélanges de couleurs et de noir&blanc, du travail sur l'expression des corps et notamment du cadrage serré autour des visages en contrition, en proie à une peur permanente.
Je crois que l'explication de IE, s'il y en a une est là. C'est l'oeuvre d'un plasticien. J'ai vu Lynch reprendre ses travaux formels commencés avec Eraserhead et cela comble mes attentes de spectateur de cinéma et de visiteur de galerie d'arts plastiques.
Dans le flot d'articles qui ont couvert cette rentrée chargée de Lynch, je soutiens le point de vue de Stéphane Delorme dans ART PRESS de février 2007. Lumineux, je vous y renvoie si vous ne l'avez déjà fait. Sinon, je serai comme beaucoup au vernissage de son expo à la fondation Cartier. Voilà une belle occasion de mettre en perspective l'oeuvre si dense de cet artiste inclassable.

De Rosebud
26.02.2007 21:06
Find more posts by Rosebud
Lynch plasticien BEAUX ARTS

Je complète mes remarques de ce jour par un renvoi à la revue BEAUX ARTS de mars 07 qui traite du sujet.
citation de Lynch en exergue (connue) : "J'ai vu cette peinture bouger avec du son et je me suis dit que cela serait intéressant de raliser une peinture mouvante".
Pas moins de 14 pages magnifiques avec une itw de Lynch. Et en dernière partie les influences déjà traitées dans le forum dans une autre rubrique mais qui montrent, reproductions à l'appui combien l'artiste est proche de Bacon, Hopper et plus étonnant Kandisky.
Un tableau d'Hopper, notamment "New York movie" de 1939, semble avoir été redessiné par la camera du cinéaste dans IE.

< Sujet précédent    Sujet suivant >
Nouveau Sujet
Liste des forums :