Points de vues
Musique et Cinéma
Recherches & Offres
Télévision & Radio
Internet & Multimédia
Livres & Presse
Infos pratiques
Ecoles de cinéma
Stages et Emplois
Concours et Aides
Diffusez vos films

Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac





Frequently Asked Questions   Search   Home

Objectif Cinéma : Forum > Gazette du doublage > J'en ai fait des cauchemars, les japonais l'ont fait!
Auteur
Sujet    Post New Thread     Post A Reply
De Seb k
01.06.2004 11:04
Find more posts by Seb k

Un ami dans la profession ne va pas tarder à me dire : "T'as vu ce qu'ils ont encore fait ces malades!!???"...
...Et je serais obligé de lui donner raison...
Mesdames Messieurs, amis de la synchro, l'heure est grave et je vous renvois à cette news du site du magazine animeland qui me fait froid dans le dos et qui se passe de tout commentaire !!!

http://www.animeland.com/index.php?rub=news&id=286

De Elvis Lenoir
01.06.2004 16:58
Find more posts by Elvis Lenoir

Et combien coute la merveille des merveilles? Vu l'état de l'économie du secteur je pose la question à dessein. ;-)

De seb k
01.06.2004 19:31
Find more posts by seb k

A priori se serait un logiciel qui ne couterait que 1500 euros...Maximum...Je dis bien "a priori", je n'ai pas eu le temps de faire des recherches japonaises plus poussées qu'un passage de liens en liens...

Mais une telle utilisation en France, additionnée aux grands chambardements du Medef, pourrait signifier la mort pure et simple du métier... Et je suis assez surpris, limite choqué, que personne ne réagisse davantage...

:-(

De Elvis Lenoir
01.06.2004 19:57
Find more posts by Elvis Lenoir
La voix du Samuraï

Cher Seb,

Le doublage est certes une industrie (je suis le premier à le rappeler) mais c'est également un art.

Rien ne remplace la magie de l'émotion ou du sentiment produit par la voix humaine avec de bonnes vieilles cordes vocales, toutes plus différentes les unes des autres (à ce qu'on me dit).

Rien ne remplacera la finesse et la subtilité de la voix de Jean-Pierre Michael, la force de la voix de Benoit Allemane ou la gouaille et la maîtrise de celle de Patrick Floersheim.

Aucune machine, aucune séquence de zéros et de uns ne pourra rivaliser avec les voix de l'écran blanc et celles qui résonnent dans notre salon. Si je n'en étais pas convaincu je collectionnerais les timbres.

Amicalement,

Elvis

De Elvis Lenoir
01.06.2004 20:00
Find more posts by Elvis Lenoir

Je dédie ces modestes pensées à madame D, qui était derrière toutes les oeuvres qui m'ont fait apprécier le doublage quand j'ai commençé à m'y intéresser et dont le travail d'aujourd'hui contribue à me le faire apprécier plus encore.

De mrbond
01.06.2004 23:14
Find more posts by mrbond
Sérieusement...

je ne suis pas sûr qu'on doive s'inquiéter de ce genre de choses!!

Les gens arrivent déjà pas à abandonner leur 3/4 umatic alors pour passer à ça, faudrait un cataclysme!!

De Seb k
02.06.2004 04:47
Find more posts by Seb k

Chers Elvis et James,

J'aime votre optimisme, mais sur ce point, je ne le partage pas.
Vous êtes tous deux dans les premiers à monter au crénaux lorsque vous constatez une incohérence dans le milieu, de quelque nature que se soit et là, lorsqu'un évènement de taille qui, il y a quelques mois, quelques années encore, tenait de la science fiction, vous restez de marbre et scéptique ? Ces propos, Messieurs, je les aurais compris s'ils ne venaient pas de vous, mais là...

Quand je vois que des gens continuent à poser bêtement la question sur ce forum régulièrememnt "comment qu'on fait du doublage, ma voix bla bla", que certaines sociétés travaillent avec la Belgique parce que c'est moins cher, que des comédiens acceptent de travailler au forfait, que d'autres sont capables d'en remplacer certains qui se battent pour leur idées, que des sociétés emploient n'importe qui, que d'autres travaillent au km, que des productions sont redoublées sans raisons, bref, que l'argent commande, je me dis que tout est possible...

Seule lueur d'espoir, c'est que qui dit mort du métier dit fin des sociétés de doublage, elles ont donc intérêt à ne pas utiliser ce procédé, mais je suis sûr que la tentation sera facile, ne serait-ce que pour les raccords, par exemple... De là, passer à la dérive, il n'y a qu'un pas...

Seb k,
(qui se souvient qu'il y a 70 ans, les Français n'ont pas pris Hitler au sérieux et qui ont pu constater les dégats... Personnellement, j'en ai tiré une leçon et je suis vraiment inquiet à cause de cette nouvelle ! )

De Elvis Lenoir
02.06.2004 08:43
Find more posts by Elvis Lenoir
But Seriously...

"qui se souvient qu'il y a 70 ans, les Français n'ont pas pris Hitler au sérieux et qui ont pu constater les dégats... Personnellement, j'en ai tiré une leçon et je suis vraiment inquiet à cause de cette nouvelle ! "


Cher collègue,

Tonton a entendu beaucoup de choses à son sujet au fil de sa courte et triste vie mais c'est bien la première fois qu'on lui colle - même implicitement - le qualificatif de "Munichois" au sens historique de ce mot.

Trève de parenthèse historico-personnelle. Il ne vous a pas échappé que l'industrie européenne (oui, vous avez bien lû: européenne) traverse une periode difficile.

Pour prendre la seule place de Paris, il y a eu un certain nombre de mouvements ces derniers mois qui ont suscité mon attention de modeste observateur et qui pourraient préoccuper même les plus optimistes.

Cela fait plusieurs années effectivement que l'on nous parle du spectre technologique. Il aurait donc pris enfin forme? Dont acte. Vu la situation actuelle je crois que les trois formules de quelque professeur Sato se plaçent bien en bas sur la liste des problèmes à règler.

Peut-être que quelqu'un songera à s'amuser à casser sa tirelire pour jouer avec ce nouveau gizmo infernal mais je lui souhaite bien du plaisir tant il aura à veiller à quelques détails en amont ou en aval de sa console de jeu.

Souhaitons aussi bien du plaisir au distributeur qui tentera à longue échéance un 35 mm avec ça. Sans parler des sociétés de doublage mais il est venu jusq'à mes petites oreilles qu'elles ont d'autres motifs d'insomnie.

Je ne suis pas un "optimiste" de nature. Sachez que je suis aux premières loges du rouleau compresseur de la récession et que je sens déjà l'odeur de l'essence du réservoir. Et puis Je ne monte jamais "au créneau", j'ai trop de courbatures.

Toutefois je comprends votre réaction, elle est animée par la sincérité et par une passion réelle pour le doublage, pour lequel vous vous impliquez personnellement avec beaucoup de talent.

Amicalement,

Elvis

< Sujet précédent    Sujet suivant >
Nouveau Sujet
Liste des forums :