Points de vues
Musique et Cinéma
Recherches & Offres
Télévision & Radio
Internet & Multimédia
Livres & Presse
Infos pratiques
Ecoles de cinéma
Stages et Emplois
Concours et Aides
Diffusez vos films

Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac





Frequently Asked Questions   Search   Home

Objectif Cinéma : Forum > Livres & Presse > Histoire économique du cinéma français de Laurent Creton
Auteur
Sujet    Post New Thread     Post A Reply
De CNRS Editions
17.06.2004 00:34
Find more posts by CNRS Editions


LIVRE - Collection cinéma & audiovisuel

Histoire économique du cinéma français Production et financement 1940-1959
de Laurent Creton, Frédérique Berthet, Jean-Pierre BERTIN-Maghit et François Garçon

Le cinéma s’inscrit dans une économie de prototype où l’incertitude est la règle. Tout projet de film est un pari aventureux, et la question de son financement n’a cessé d’être l’objet d’interminables controverses. En France, le système de régulation des activités cinématographiques et audiovisuelles est devenu un modèle de référence, mais les mutations contemporaines obligent à réexaminer sa pertinence et à préparer ses évolutions. C’est sous Vichy, dans le cadre d’une politique dirigiste, que le secteur cinématographique a été profondément réorganisé, au travers d’institutions et de cadres réglementaires qui ont perduré dans leurs grandes lignes jusqu’à nos jours. Pour relancer la production cinématographique et assurer sa pérennité, une politique industrielle a été engagée, marquée
par le corporatisme, l’instauration de mécanismes financiers inédits et l’avènement d’un système qui donne à l’État un rôle prééminent.

Ce livre participe à la réflexion sur les origines, l’émergence et l’évolution des politiques publiques en faveur de la production cinématographique française, en s’intéressant aussi au comportement et aux interactions des protagonistes, notamment les producteurs, les réalisateurs, les institutions
financières et les administrations. Pour comprendre l’installation et le fonctionnement sur deux décennies du système d’avances à la production, l’analyse s’appuie largement sur l’histoire institutionnelle du Crédit National, qui a joué un rôle crucial et méconnu dans ce domaine, bénéficiant ainsi de l’apport de dossiers sur des films tels que Les Visiteurs du soir, Jeux interdits ou Le Salaire de la peur.

En étudiant la généalogie des politiques publiques françaises dans ce secteur devenu emblématique des enjeux de la régulation, on en saisit mieux la logique, le sens et le devenir, par-delà les débats manichéens qui opposent habituellement les tenants de l’intervention et les hérauts du libre marché.

Cet ouvrage est le fruit d’un travail de recherche réalisé sous la direction de Laurent CRETON, professeur à l’université de Paris III, avec les contributions de Frédérique BERTHET, maître de conférences à l’université de Bordeaux III, Jean-Pierre BERTIN-MAGHIT, professeur à l’université de Bordeaux III, et François GARÇON, maître de conférences à l’université de Paris I.

Table des matières

INTRODUCTION
CHAPITRE PREMIER – Le Crédit National et le cinéma : une improbable rencontre (Laurent Creton)
• Cinéma : une problématique de financement
• Le Crédit National et le développement de l’intervention de l’État
CHAPITRE 2 – Années trente : une économie du cinéma en mal de réforme (Laurent Creton)
• Vers une organisation du cinéma français : la gestation des années trente
• « Il faut sauver le cinéma français »
CHAPITRE 3 – L’Occupation et le devenir de l’industrie cinématographique française (Laurent Creton)
• Organisation économique : la politique de Vichy
• Le cinéma français sous l’Occupation
CHAPITRE 4 – Les films français sous l’Occupation : production et financement (Laurent Creton)
• La production cinématographique française sous l’Occupation
• La production du film Les Visiteurs du soir
• Un cas de refus : L’Éternel Retour
• Financement et inflation dans le champ cinématographique
CHAPITRE 5 – Roger Richebé, un producteur sous l’Occupation : questions aux archives
(Jean-Pierre Bertin-Maghit)
• Les prémices de la recherche : des archives mémorial
• Des traces d’archives : la délimitation d’un espace d’action…
• … et l’émergence d’un producteur indépendant
• La confrontation d’archives : de l’esprit de la loi aux mécanismes d’une législation
CHAPITRE 6 – À l’origine de l’inflation du coût des films. L’intervention du Crédit National
dans le cinéma français (François Garçon)
• Le fonctionnement du régime d’avances
• Les sûretés exigées
• Un système où tout le monde trouve son compte
• Les effets pervers
• Les autres facteurs explicatifs
• Les raisons avouables
• Bilan
• Le vrai Âge d’or du cinéma français
CHAPITRE 7 – Le cinéma français dans l’après-guerre (Laurent Creton)
• La production cinématographique française et son financement dans l’après-guerre
• Quai des Orfèvres : un prompt remboursement
• Manèges : un acquittement laborieux
• Discina, Orphée et Casque d’or
• Le bilan d’une décennie du système des avances
CHAPITRE 8 – Le cinéma des années cinquante (Laurent Creton)
• Jeux interdits : un rejet en premier examen
• L’intervention de l’État pour sauver une entreprise
• Renoncer à une avance accordée : Manon des Sources
• Le Salaire de la peur
• La Femme et le pantin
• Vers la Nouvelle vague
CHAPITRE 9 – État et marché : les enjeux d’une politique d’intervention publique (Laurent Creton)
• Le Crédit National et le financement de la production cinématographique
• Le Crédit National comme auxiliaire de la puissance publique
• Le devenir de la politique cinématographique française
CONCLUSION

CNRS Editions
15 rue Malebranche 75005 Paris
Tél. : (33) 1 53 10 27 00
Mél : cnrseditions@cnrseditions.fr
Site Internet : www.cnrseditions.fr

< Sujet précédent    Sujet suivant >
Nouveau Sujet
Liste des forums :