Points de vues
Musique et Cinéma
Recherches & Offres
Télévision & Radio
Internet & Multimédia
Livres & Presse
Infos pratiques
Ecoles de cinéma
Stages et Emplois
Concours et Aides
Diffusez vos films

Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac





Frequently Asked Questions   Search   Home

Objectif Cinéma : Forum > Livres & Presse > La revue et les éditions Tausend Augen
Auteur
Sujet    Post New Thread     Post A Reply
De David
19.07.2004 16:07
Find more posts by David

Tausend Augen - revue des cultures audiovisuelles & Editions (mille yeux)


La revue

Revue indépendante, entièrement réalisée par une équipe de bénévoles, Tausend Augen mène depuis neuf ans un ambitieux travail critique. Cinéma, télévision, art contemporain, vidéo, photo, Internet,… Dans un contexte critique marqué par le consensus, la ligne éditoriale cherche à briser les chapelles en réconciliant fond et forme : réfléchir sur les notions de représentations, de discours et d’idéologie, considérer aussi l’art comme inscrit dans une globalité qui le dépasse, et non comme la simple expression d’un artiste, si talentueux soit-il. Les dossiers thématiques proposent des analyses exigeantes et stimulantes. Les portfolios sont dans chaque numéro un espace de création pour des plasticiens, des photographes… Les articles et les entretiens exclusifs invitent à un butinage curieux et attentif du monde des cultures audiovisuelles. Enfin, une politique suivie de traduction d’inédits ouvre une fenêtre sur la pensée en mouvement à l’étranger.
Dernier numéro paru (#29), hiver 2004
84 pages – 5,5 euros – 24x30


Au sommaire : Israël/Palestine - cinéma : Fight club, Manoel de Oliveira, la boxe au cinéma.


abstract
Dans un contexte difficile, des cinéastes ont le courage humain et artistique de construire un cinéma résistant aux simplifications abusives. Tous et toutes ne pouvaient trouver leur place dans ce numéro. Vous y lirez des textes sur Eyal Sivan, Elia Suleiman, Promesses, une bande dessinée de Joe Sacco (Palestine), ainsi que deux longs et passionnants entretiens exclusifs avec Eyal Sivan et Ram Loevy.
Egalement au sommaire, une analyse fouillée de Fight Club, une réflexion sur la représentation de la boxe au cinéma, deux textes sur Manoel de Oliveira, et d’autres choses encore...

-----------------------------

Les éditions

Nouvellement créées, les EDITIONS TAUSEND AUGEN ont pour but de prolonger le travail critique effectué au sein de la revue autour des cultures audiovisuelles à travers trois collections :

1/ Les Interdits (consacrée à des sujets polémiques, ou sulfureux)

Le premier titre de cette collection vient de paraître, il s’agit de Mangez-vous les uns les autres - petite histoire du cannibalisme au cinéma de JJ Rue.
prix de lancement unitaire : 9 euros (port compris)
téléchargez le bon de commande (.pdf)

2/ Traverses (consacrée à des analyses de fond sur tous les champs de l’image et des représentations)

Le premier titre (à paraître) est un essai de Thomas Elsaesser sur la représentation de la Fraction Armée Rouge dans le cinéma allemand

3/ Portraits (des portraits analytiques ou sous forme d’entretiens)

Le premier titre (à paraître) est un recueil d’entretiens avec le critique et cinéaste Noël Burch.

-----------------------------------------------------------------
Dernier ouvrage paru

Mangez-vous les uns les autres
Petite histoire du cannibalisme au cinema

par JJ Rue

abstract
Et si le cannibalisme organisé était, face à la pénurie future des ressources alimentaires, une solution d’avenir ? C’est l’hypothèse émise dans Soleil Vert en 1973. Le cannibalisme, tabou ultime de nos sociétés occidentales, a été pratiqué partout et en tout temps, la transsubstantiation chrétienne étant le premier des cannibalismes symboliques. Le cinéma en a fait un ressort fascinant tant dans ses représentations coloniales que chez Pasolini, où il devient, à l’opposé, l’arme symbolique ultime de l’anarchiste dans Porcherie. Il eut son heure de gloire en Italie à la fin des années 70, quand Ruggero Deodato et ses suiveurs en firent un genre, mêlant fascination pour les espaces vierges et talent pour le cinéma d’horreur extrême. Plus tard, Claire Denis ou Olivier Smolders virent dans le cannibalisme l’expression ultime des désirs inassouvis.

A partir d’entretiens réalisés avec Ruggero Deodato, Olivier Smolders et le performer chinois Zhu Yu, JJ Rue a exploré la face cachée de la représentation anthropophagique au cinéma montrant, avec irrévérence, combien elle fut un enjeu idéologique autant que cinéphilique.

prix de lancement unitaire : 9 euros (port compris)

contact
mail : editions@tausendaugen.com
Site : http://www.tausendaugen.com

< Sujet précédent    Sujet suivant >
Nouveau Sujet
Liste des forums :