Points de vues
Musique et Cinéma
Recherches & Offres
Télévision & Radio
Internet & Multimédia
Livres & Presse
Infos pratiques
Ecoles de cinéma
Stages et Emplois
Concours et Aides
Diffusez vos films

Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac





Frequently Asked Questions   Search   Home

Objectif Cinéma : Forum > Ecoles de cinéma > Coup de coeur pour l'EICAR
Auteur
Sujet    Post New Thread     Post A Reply
De Max
06.02.2005 13:44
Find more posts by Max

Salut a tous -

Je voulais juste passer un petit coup de coeur pour l'EICAR car j'ai lu pas mal de messages concernant les formations aux metiers de l'audiovisuel et exprimant une certaine inquietude face aux choix a faire.

L'EICAR est une ecole qui a ete pour moi un super choix: elle est dynamique, ouverte sur le monde, et offre un enseignement de tres bonne qualite axe sur la pratique et le travail en equipe, ce qui facilite l'insertion professionelle.

Enfin, si tu veux devenir technicien, realisateur, ou comedien il y a presque autant de formations que de metiers audiovisuels, ce qui veut dire que tu apprends a travailler comme dans le monde de l'audiovisuel des la formation.

Niveau matos, y a tout ce qu'il faut - et les studios sont pas mal du tout.

Je conseil d'allez visiter le site www.eicar.fr et les locaux. Ce conseil s'applique a toutes les ecoles! Ne jamais faire son choix sans avoir visite les etablissements.

A+

M.

De marlène
08.02.2005 01:58
Find more posts by marlène

merci pour ce conseil max mais vraiment j'insiste pourrais tu me dire en quoid l'esec est mauvaise au cas ou je serais pas prise a l'eicar c'est cette école que je ferais merci pour ta réponse

De Bidoune
17.02.2005 00:18
Find more posts by Bidoune


Max apprécié l'eicar tout simplment car il y travaille et donc innonde le forum de louange peu mesuré pour cette ecole. A prendre donc au second degre et avec des pincettes ...

Bidoune

De
20.02.2005 01:59
Find more posts by

tu veux savoir en quoi l'esec est mauvaise ? la liste est longue. y'a d'autres posts sur ce forum qui en parlent, fais une petite recherche.

De rom
27.02.2005 03:30
Find more posts by rom

j'ai vu qu'il y avait un concours à passer pour rentrer à l'eicar. de quel genre sont les questions posées? merci d'avance

De sophie
28.02.2005 16:20
Click Here to Email sophie   Find more posts by sophie
eicar concourt d'entrée

salut rom.
il faut savoir que pour rentrer ds l'école EICAR i faut en effet passer un concourt.mais tu ne précise pas qu'elle direction tu veux prendre ds l'école si c'est pour l'actoraty ou la réalisation...je vais te répondre pour l'actorat(pour devenir commédient/acteurs):il faut passer devant un jury.tu présentera un monologue, puis après tu devra te d'ébrouiller à l'improvisation.si tu c pa ce que c t mal.et enfin tu aura un entretien avec les profsect sur ta motivation d'entrer ds cette école...

news pour tous le monde LECOLE EICAR VA CHANGER DE PLACE ELLE SE TROUVERA DES OCTOBRE 2005 A ST DENIS.ELLE RASSEMBLERA TOUTES LES FORMATIONS ET POURRA DONC ASSOCIER APPRENTIS REALIQATEUR ET APPRENTIS COMMEDIENS.

sur ce bonnes vacs a certains et bon courage a d'autres.
sophie 16ans.

De lara
10.03.2005 00:32
Find more posts by lara

Il faut a tout prix éviter ttes les écoles privées.. autant faire un bts audiovisuel public, qui fait une certaine sélection a l'entrée, qui est rattaché à l'éducation nationale, et qui est gratuit!
D'ailleurs, les écoles privées ne sont pas bien reconnues par les professionnels: ils considèrent qu'elles regroupent ts les refoulés des bts publics, et c'est assez vrai.
Maintenant a vous de choisir..;

De Ysolde
03.04.2005 11:07
Click Here to Email Ysolde   Find more posts by Ysolde
eicar?

Salut Max,
Je viens d'aller sur le site de l'EICAR parceque je voudrais integrer une école de cinéma l'année prochaine. J'avais d'abord penser à l'ESEC mais apparement les avis ne sont pas favorables pour ce genre d'école.
Est-ce que tu serais au courant des prix pour l'année scolaire ou est-ce qu'il faut seulement payer 60 euros au moment du concours?
Connaitrais -tu d'autres endroits bien pour me former à ce métier?
J'attend ta réponse avec impatience parce qu'il faut que je commence à me dépecher pour les inscriptions.
Merci beaucoup.A trés vite.
Ysolde.

De Max
03.04.2005 11:26
Find more posts by Max

Ecoute tu as bien raison, toutes les autres écoles sont nuls!

Passe d'abord le concours et on te fournira les tarifs tu verras c est pas cher du tout!


Ne va surtout pas dans les autres ecoles!!!


Vive L'EICAR!

De polom
19.04.2005 19:04
Find more posts by polom
C'te bonne blague

MAX ou la pub deguisée pour l'eicar, aucune argumentation, aucun tarif, rien que du vent et du "viendez chez nous on y mange mieux".
Tu ne travaillerais pas dans la vente à domicile par hasard ? Je te verrai bien argumenter à ma porte sur je ne sais quel produit, et je peux te dire que je la fermerais dircectement au nez.

Je ne veux pas rentrer dans la politique du "bien ou pas bien", explorer les sites officiels, essayez de participer aux journées portes ouvertes des ecoles et rencontrez les etudiants qui y sont vraiment et faites votre choix comme des grands, pas en écoutant ce genre de discours vide et inutile.

A+

Polom

De Minipouss
21.05.2005 13:57
Find more posts by Minipouss
précisions

Bonjour à tous!
Je souhaite moi aussi m'inscrire à l'EICAR en BTS prod, j'ai donc demandé tous les renseignements possible concernant cette école qui me semble vraiment très bien. L'ambiance est vraiment cool et le personnel plutôt sympatique. Me voici donc avec la plaquette de lécole et la fiche d'inscription sous le nez.
pour les dates d'exam il y a plusieurs choix, dont une session pr le mois de septembre. Perso je pense que j'essaierai de le passer avant. Le concours en lui même ne semble pas insurmontable au vu des anciens sur le forum et puis c'est surtout la motivation qui compte. il est conseillé de lire certains ouvrages sur le cinéma pour la préparation mais rien de plus je pense.
Une chose pourrait arrêter cepandant, c'est le prix, il faudra compter en moyenne suivant les section une moyenne de 7000 euros par années sachant qu'il faut entre 2 et 3 ans d'etudes pour un diplome, de quoi bien réfléchir...
Ceci dit je pense que cela vaut bien le coup au vu de tout le matériels que l'on dispose et de la qualité de l'enseignement (taux le plus élévé de réussite BTS audio année 2004)

voilà j'espère vs avoir un peu éclairé!
a+

De popy
24.01.2006 13:58
Click Here to Email popy   Find more posts by popy

bijour a tous !! j'i une tite question sur l'EICAR .... voila je suis postulant pour passer le concours le huit mars et j'aimerai savoir si il ya un moyen serieu de le preparer ... si quelqu'un peut me donner des pistes de revisions.... je compte prendre des cours de physique pour me remettre a niveau ... mais esque ce concours et le seul point determinant pour integrer l'EICAR ? J'ai vraimentbesoin que quelqu'un eclaircisse ces point ...Maxà lair tres fiere de son ecole mais je n'ai pas vu beaucoup d'infos dansses posts ... envous remerciant ...

De willysmith
08.02.2006 14:06
Find more posts by willysmith

Chere popy , figure toi que je me pose exactement la meme question que toi concernant une eventuel préparation au concour de l'EICAR. Perso je postulerai pour la filiére en journalisme audiovisuel. Si tu peux m'aider je te remercie d'avance . répond moi sur ce forum et pourquoi pas se retrouver en visu afin de rassembler nos forces. Merci

De
21.02.2006 18:52
Find more posts by

Je suis dans le meme cas que Popy et Willysmith.
Si jamais g des infos sur le concours je transmets, mais pour l'instant rien...
Si quelqu'un pouvait nous renseigner...
Merci d'avance !

De pspsp
23.02.2006 19:08
Find more posts by pspsp

jredis la meme chose qu'au post précendent

d'après une autre l'éole qui est L'ESRA, voila les livre qui osnt conseillé de lire pour la preparation du concours d'entrée

culture générale

-histoire de l'art (Ernst Gombrisch, édition flammarion)
-histoire de la musique (plsrs ouvrage dispo chez différent édit)
-guide illustré de la musique ((2.vol), les indispensable de la musique, Ulrich michels, ed Fayard)
-dictionaire du cinéma ( larousse nouvelle edition 1995)

réalisation

-Esthétique et psychologie du cinéma (jean mitry, ed Du Cerf)
-qu'est ce que le cinemas? (André Bazin, éd. Du Cerf)
-50ans d'histoire du cinema francais (René Predal, ed Nathan)
-Réaliser ses films plan par plan (Steven D.Katz, éd Eyrolles)
-la mise en scène (Mark Travis, co-éd Dixite/esra)
-le language des images et des sons (Bruno Toussaint, ed Dixit)
-le son au cinéma (Michel Chion ed chaier du cinéma)
(a partir de maintenant jmarque plus les auteur ni edition sinon trop long...pourra toujours me demander!!)
-Le role du son dans le recit cinématographique
-la musique dans les films d'alfred hitchcock
-le film: musique et son
-la musique de film
-Hitchock/truffaut
-lecon de mise en scène
-introduction au scénario
-l'écriture cinématographique
-les ateliers de 7eme art- après le clap
scénario

production

-la production audiovisuelle
1.les outils
2.les contrats
-les aides au financement cinémas et télévision
-la direction de production
-profession producteur

ouvrage techniques (image)
-les techniques cinématographiques
-la photo de cinéma
-élément de technologies pour comprendre la photographie
-vidéo principes et technique
-la vidéo numérique, créer sa eb t.v le montage virtuel
-initiation à l'image de film

revues spécialisées et professionnelles

-le technicien du film et de la video
-le film francais
-ecran total
-les chahier du cinema
-positif
-trafic
-studio
-premiere
-reperage
-american cinematographer (en anglais)
-storyboard
-l'avant scène cinema
-sonovision

sa doit etre presque les memes reférences!!!!

De Twilight
23.02.2006 22:15
Click Here to Email Twilight   Find more posts by Twilight

Si cela peut interesser quelqu'un, j'ai fais hier le concours pour EICAR :]
C'était assez intense, et j'ai été assez charmée par l'école. Non elle n'est pas parfaite, oui elle a plein de défauts mais justement, ça a son charme. Et si on a de la volonté, je pense que ça peut beaucoup aider. Enfin si vous avez des questions, n'hésitez pas ;)

J'ai passé le concours pour la session réalisation au fait.

De Nico
01.03.2006 14:44
Find more posts by Nico

Et s'était quoi ton sujet théorique en réal ??

De arnaud
05.03.2006 23:43
Click Here to Email arnaud   Find more posts by arnaud
Coup de coeur pour l'EICAR

je sais pas ce que vaut l'école mais mon fils vient passer le "concours" avec une facilite surprenante ;-)
alors je me promene sur le net pour connaitre le % de reussite au BTS audiovisuel.. il semblerait que l'école prepare plutot pas mal (remarquez à ce prix là..)..
soyez cool si vous passez "l'entretient" ça ne semblepas être trop dur !!!

De
06.03.2006 16:13
Find more posts by

ba ca vu le prix si la qualité des élèves etait en plus exigée y'aurait pas grand monde a l'ecole!!!

De piksou
09.03.2006 10:52
Find more posts by piksou
resultat BTS

Arnaud, où as tu trouvé les résultats au bts pour Eicar ? (Pour Studio M le rectorat de Montpellier réponds facilement).

Pour les 2 écoles privées qui préparent au bts audiovisuel Studio M et Eicar je pose ici les questions suivantes (car lorsqu'on interroge directement ces 2 écoles les réponses ne sont pas franches du collier) :
Combien y a t il d'élèves en 1ere année de BTS (et ce par établissement et par section) ?
Combien en 2eme année ?
(chiffres pour les rentrées 2002 ; 2003 ; 2004 et rentrée 2005)
Combien d'élèves ont présenté le BTS ? (en juin 2003 ; juin 2004 ; juin 2005, prévu 2006) : faites ce petit tableau par option (son, image, montage, prod)
Combien d'élèves ont été reçu (par option)
Bien entendu toute école connait parfaitement ses effectifs par annéee et par section, donc inutile de noyer le poisson !
Soit dit en passant, en faisant cet exercice j'ai compris que les BTS en lycées publics étaient les seuls à avoir de véritables résultats et que si on n'était pas accepté dans l'un d'entre eux il vallait mieux éviter ces bts privés. Car en définitive il y a bien mieux.
On reparle de tout ça bientôt, ok ?



De chtinoutte
25.03.2006 18:40
Find more posts by chtinoutte

Salut!
ben moi sui à leicar je fais ma première année en réa et le point positif c'est que lon tourne beucoup.
J'ai passé un concours une semaine avant que les cours commençent(ils avaient besoin d'argent!).
Alors le concours cétait un questionnaire facile sur le cinéma, la culture, puis une analyse de film, facile aussi surtout quand le prof t'aide! et l'entretien. Ben l'entretien c'est un prof qui te questionne sur tes motivations, sur ton parcours, et puis après il te dit ce que tu vas faire pendant les trois ans à l'eicar, pourquoi leicar est fantastique, pas beaucoup d'effectif (ouais c'est ça!)

Et puis j'ai réussi l'examen d'entrée et commencé les cours. On était plus de 100 au début! Beaucoup sont partis en cours de route. Aujourd'hui on se retrouve donc à une soixantaine je crois... ah oui il faut que je dise que la promotion est divisé en 4 groupes, ABC et D. on est 30 par groupe, normalement... parce que beaucoup sèche les cours, ten a qui viennent que dans les cours qui les intéressent. Donc au début à 30 c'était difficile mais là c cool!

qu'est ce que je ourrais dire... les cours qu'on a ben c par exemple: cours de scénario (super cool, on écrit un scénario pour la fin dl'année et on pourra le tourner) histoire du ciné, analyse sonore, assistanat réalisation, cours de son, montage, lumière, anglais....
on fait des exercices de réa une fois par semaine. A chaque fois c'est un élève qui est réalisateur, c'est des ptits exos. Au premier trimestre, on devait faire les acteurs ( ça cétait bien chiant! pour moi....) et ce trimestre on fait tourner les acteurs de l'école. Les acteurs qui sont bien mais qui scroivent à la star academy. je trouve qu'ils sont bien privilégiés, et je ne sais pas si ils se rendent compte à quel point le métier est difficile. J'espère qu'ils s'enr rendent compte. Ben c bien parcequ'on est dans les mêmes locaux, on peut voir les acteurs, et ils peuvent tourner dans nos films de fin d'année aussi. Franchement... yen a qui sortent du lot.

pour les films de fin d'année on doit s'occuper nous memes des décors, des costumes, et en première année on n'a pas beaucoup de matos. voilà des défauts. l'effectif, ce n'est pas un vrai concours d'entrée. plus ya du monde plus ya de l'argent. certains prof sont bons maintenant ça dépend des gouts de chacun, d'autres sont nazzz, vraiment...

Sinon ya une bonne ambiance, on s'amuse bien!

J'espère que vous aurez un ptit aperçu de l'eicar, parce que ça me soule de voir des fauxx commentaires du genre : venez à leicar c'est trop bien et c pas cher. ta bcp de matos.! c des coms ki servent à rien. il faut venir à l'école pas pendant les portes ouvertes, mais pendant la semaine quand on a cours et vous interroger les élèves de la section où vous voulez vous inscrire. c ckil y a de mieux.

Moi jpense que rien ne vaut un bts et aussi les Stages!!!!!très important!!
mais ici à l'école jai appris qd meme bcp de choses, meme si desfois lorganistion par en couille! C'est pas un métier facile, et on sen apreçoit bien ici. C'est bien stressant.
Si vous voulez me posez des questions sur leicar n'hésitez pas! Chui là!

Tcho!!!!!

De Tete
28.03.2006 15:00
Click Here to Email Tete   Find more posts by Tete
Eicar non merci.

J'ai fais une formation à l'eicar Tsn. C'etait vraiment de la grosse merde. Appart deux profs interessants (culture musicale et analyse sonore), le reste c'est du bidon. On pourrait se dire à la limite le matos pourrait les sauver. Eh bien, meme pas. Il est souvent abimé et si il est bon, il est reservé aux dernieres années de formation qui sont prioritaire(normal ils ont payé plus que les autres). En gros autant s'acheter son propre matos et apprendre tout seul ou via le net.
La seule chose qui peut plaire, c'est qu'elle offre un réseau de relation pour tourner des courts métrages. Il n'y a pas de sous culture. Héléne et les garcons ont une place légitime dans notre société. Personnellement, je ne suis pas fan alors je suis parti.
Si les sitcoms vous interesse allez y. Jetez dans la gueule du loup pour la modique somme de 40000 francs pour un an.
Si vous tenez au diplome c'est 80000 francs voir 120000 ,tout ca pour un bout de papier qui n'est pas reconnu en dehors de votre petit reseau.
Remarquez au passage que je ne fais pas de pubs ( hein Max) pour une autre formation. Je n'en connais pas d'autres.
En ce qui concerne la réussite aux concours d'entrée ne vous étonnez pas de vos supers notes. quand on veut attirer des gens c'est bien connu on les caresse dans le sens du poil.
Voila c'est terminé et ca fait du bien d'en parler parce que je l'avais un peu en travers de la gorge.
Bisous a vous

De Chtinoutte
28.03.2006 21:05
Find more posts by Chtinoutte

Salut!

C'est dommage tellement de pub pour rien. On est à une semaine de la fin des cours et ta la moitié des camarades qui ne retournent pa à l'eicar l'année prochaine :(. Pour vous dire à quel point l'école est attirante.) Moi j'hésite encore. plus de 6000 euros... ça laisse réfléchir. Par an... jpense que je vais finir ce que j'ai commencé et tiré le maximum de l'école, par exemple faire des courts métrages pour pouvoir commencer à me constituer un book.

Chui vraiment triste du témoignage de Tete ki est en TSN, parcke ça à l'air d'être une section bien. On dirait que c'est pareil chez les autres sections : pas assez de matos, ou matos déterioré, ou matos pour les autres années...

Bon allez a plus!

De Chtinoutte
28.03.2006 21:11
Find more posts by Chtinoutte

Et je tiens à dire que les studios ne sont pas insonorisé à l'Eicar! (n'est ce pas, Max!) tu prend ta prise de son et tu entend tout du studio d'à côté!

Tcho!

De A8
28.06.2006 15:14
Find more posts by A8

Personnellement, je pense que pour apprendre dans le domaine de l'audiovisuel, il n'y a rien de plus formateur que les stages.
J'ai fai 1 an a l'Eicar, et je dirai que j'ai appris en une semaine de stage des trucs que j'ai meme pas appris en 1 anné a l'Eicar.
De plus, il y a un réel manque de communication entre toutes les sections ( réa, image, montage...), certains professeurs ont des manières d'apprentissage un peu douteuses et pour finir, il y a des matières qui ne servent à rien pour combler un peu l'emploi du temps et pour finir, des moyennes complètement inventées sur le bulletin (ex: un gars à eu 0 en une matière alors qu'il avait eu des notes correctes, un autre a eu 13 à une autre alors qu'il n'est plus venu en cours les deux derniers trimestres.)

Ceci n'est pas une critique, je constate juste les faits.
Puis tt ceci n'est que mon avis personnel, dautre peuvent trouver l'EICAR très bien.

Pour les gens qui ont un point de vue négatif sur cette école, dites vous ça :" l'Eicar à l'aspect d'une école, mais ça reste une entreprise avec ses entrepreneurs. Le seul but des entrepreneurs c'est l'argent".

Sur ce.....bonne continuation à tous!!!!

De gigi
28.06.2006 15:18
Find more posts by gigi

article trouvé a cette adresse
http://forum.lixium.fr/cgi-bin/v.eur?9167781


"LA MANCHE LIBRE" Dimanche 3 juillet 2005 :

Trente-trois élèves de deuxième année de BTS à l'Eicar (Ecole internationale de cinéma), soit la totalité de leur promotion, ont signé et envoyé cette semaine une lettre au recteur d'académie de Caen pour lui faire part "d'un grand nombre de dysfonctionnements" au sein de leur école.

Ils ajoutent: "nous nous sommes aperçus, lors de nos examens de fin d'année, du décalage profond qui existe entre l'enseignement qui nous a été dispensé et les exigences de nos examinateurs".

Enfin, ils mettent le doigt sur "l'incompétence" du projet pédagogique de l'école et sur le manque "de matériel nécessaire à la formation". Tous craignent d'être recalés à leur examen aprés avoir passé deux ans à l'Eicar et dépensé chacun 15 000 euros de frais de scolarité.

Aussi, ils sollicitent la "bienveillance" du recteur d'académie "pour que les futurs étudiants de l'Eicar ne se trouvent pas dans la même situation."

Par ailleurs, une association intitulée "Association pour la sauvegarde et le développement de l'ancien hôpital maritime de Cherbourg" a fait parvenir à tous les conseillers généraux de la Manche un courrier afin de demander "des précisions quant à l'usage des deniers publics utilisés pour la restructuration du site".

De kenshin
28.06.2006 21:48
Find more posts by kenshin

J'aimerai avoir votre opinion sur la filiére "journaliste audiovisuel" à l'EICAR. merci beaucoup!

De
04.07.2006 11:26
Find more posts by
EICAR SURTOUT PAS !!!

Gigi signale les résultats d'enseignement de l'Eicar Cherbourg mais elle ne dit pas que les étudiants attaquent leur école en justice pour publicité mensongère
En plus, cette entreprise fait des pertes et peut déposer son bilan d'un jour à l'autree(voir infogreffe.fr), dans ce cas n'espère pas te faire rembourser, il te restera les yeux pour pleurer

De prodigy
10.07.2006 23:06
Find more posts by prodigy

Je serai à la rentrée en 3e année en formation en réa à l'eicar, cette école n'est pas une arnaque mais elle n'en est pas loin... c'est très cher, le matériel, yen a soit pas assez, soit il est défaillant... les profs de réa marchent bcp au chouchoutage, en gros si t'as pas de talent, ne compte pas sur eux pour t'aider ou te donner des privilèges... vous allez me dire c'est normal, pas moi. Ensuite, les cours, ça a déjà été dit , c'est kiff kiff, ya des profs pas mal comme des profs mauvais, la seule bonne chose à dire c'est la possibilité pour chaque élève de réaliser un court métrage à chaque fin d'année, sans compter les concours pour réaliser en 16/S16/35mm. mais faut faire chier et faut en vouloir, si vous avez l'argent suffisant pour payer la formation, si cela n'est pas un énorme sacrifice pour vous ou pour vos parents, allez y, sinon c'est une perte d'argent... Cette école m'inquiète de plus en plus...

De Job
11.07.2006 01:08
Find more posts by Job

Eicar or not Eicar

Je fais parti du solde créditeur d'Eicar. Eh oui!!! Dans cette école l'argent prime sur le talent. Donc si tu veux entrer dans cette école parle de ton garant. Je ferai une meilleur pub de cette école si les rentrées d'argent étaient investie dans le matériel dégradant au fil du temps. Mais alors où va donc cette argent Max. Si l'on calcul, avec une moyenne de 5 000€ par étudiant avec environ (de tete) 500 personnes cela nous donne 2 500 000 €. Bon ok il faut payer les locaux + le personnel (+ la secrétaire pour bon et loyau servicex) admettons 1200 000 €. Et les 1 300 000 € qui reste t'en fait quoi????? D'autant plus qu'avec tous les vols subit au cours de l'année 2005-2006 (caméra, rétroprojecteur,......), bravo la sécurité!!!!(avec une caméra à l'entrer hors service). Alors si en plus je parlais de communication au seins de l'administration........., tiens en parlant de communication, pourquoi le forum sur le site d'Eicar est-il fermé???? Peur des mauvaises pubs?

Mais avec tous cela, je reste encore une année, et oui! Pourquoi?? Parceque je trouve que je n'ai pas assez appris en 1 an pour partir ailleur!!

OULA LA!!! J'allais oublié un problème fondamentale!! Comment expliquez-vous qu'il n'y ai que 4 plateau de tournage pour 250 élèves environs (de tete toujours) et alors pour les acteurs.... 2 salles de 15 m² pour 5 classe de 15 élèves. Les acteurs sont obligés de travailler dans la cage d'escalier où les professeur leur demande de ne pas faire de bruit.

Un grand point possitifs pour certain professuers qui sont géniaux et nous qui nous font aimé le cinéma. Avec bien sur un grand carton rouge, pour le directeur du site de Paris.

Vive le 7ème Art

De Aurore
12.07.2006 14:52
Find more posts by Aurore

J'ai lu que la branche de l'EICAR à Cherbourg venait de déposer le bilan. Je ne suis pas vraiment étonnée. Je ne sais pas ce que valent toutes les filières mais j'ai pu noter, en tant que metteur en scène, que la formation des comédiens y est déplorable. Sincèrement, la mention de l'EICAR dans un CV risque d'être bien plus nuisible qu'utile, en tout cas ça passe tout de suite à la poubelle pour moi maintenant.

De amsal
17.07.2006 16:35
Find more posts by amsal

Clap de fin pour l'école de cinéma de Cherbourg
Louis Laroque .LE FIGARO
Publié le 12 juillet 2006
Actualisé le 12 juillet 2006 : 09h05

«REDONNER à Cherbourg sa dimension internationale grâce au cinéma» : tel était l'ambitieux objectif de Jean-Paul Vuillin en créant, fin 2003, à Cherbourg une antenne de l'École internationale de création audiovisuelle et de réalisation (Eicar). Moins de trois ans plus tard, après avoir épuisé trois directeurs et englouti des millions d'euros de subventions, Eicar-Cherbourg vient d'être placée en redressement judiciaire.

Le scénario initial n'avait rien du film catastrophe. Lorsque la Marine nationale ferme son hôpital à Cherbourg en juin 2002, elle libère au coeur de la ville un prestigieux bâtiment de 35 000 m2 avec un parc de cinq hectares. Le président du conseil général, l'UMP Jean-François Le Grand, leur trouve une affectation : son «vieil ami» Jean-Paul Vuillin va créer une antenne de son école parisienne de cinéma.

Outre cette école, censée accueillir 500 élèves en 2007, l'Eicar se propose de devenir un centre de production cinématographique et audiovisuel. Le projet s'élève à 31 millions d'euros. L'Europe, l'État, la région Basse-Normandie, le département de la Manche, alignent les subventions qui couvrent la moitié de la dépense. Le reste doit être assuré par les loyers que versera ultérieurement l'Eicar. Pour loger les étudiants, la société HLM du Cotentin aménage 225 cham bres de l'ex-hôpital.

Lors de la première rentrée, en 2003, Eicar Cherbourg accueille 125 étudiants. En septembre 2005, au lieu des 300 nécessaires, ils ne sont que 196. Un nouveau directeur, Rémi Janville, est nommé pour, dit-il, «sauver le soldat Eicar qui a raté son implantation à cause d'un parisianisme excessif». Si le groupe revendique des taux de réussite au BTS de 62 à 76% selon les sections, l'établissement de Cherbourg reste discret sur ses résultats... À la rentrée 2005, la direction de l'école déplore «beaucoup de problèmes de drogue» et «trop de descentes de police».

«Victime d'une cabale»

L'école doit aussi faire face à des difficultés imprévues. Programmés pour septembre 2004, les studios de production sont livrés en décembre 2005. L'Eicar-Cherbourg réussit néanmoins à associer ses étudiants à différents films tournés dans la région, comme Le Passager de l'été, de Florence Moncorgé-Gabin.

Côté financier, c'est plutôt Titanic : en 2004, l'école cherbourgeoise affichait une perte de 328 000 euros pour un chiffre d'affaires de 826 000 euros ! C'est un peu mieux en 2005 (- 178 000 pour 1 330 000 euros de CA) mais les 23 salariés, qui ont touché leur salaire de juin, ne seront pas payés en été. Le patron de l'Eicar, lui, se dit «victime d'une cabale», «certains ont voulu casser le projet à Cherbourg».

De amsal
17.07.2006 16:47
Find more posts by amsal

LA MANCHE LIBRE" Dimanche 3 juillet 2005 :

Trente-trois élèves de deuxième année de BTS à l'Eicar (Ecole internationale de cinéma), soit la totalité de leur promotion, ont signé et envoyé cette semaine une lettre au recteur d'académie de Caen pour lui faire part "d'un grand nombre de dysfonctionnements" au sein de leur école.

Ils ajoutent: "nous nous sommes aperçus, lors de nos examens de fin d'année, du décalage profond qui existe entre l'enseignement qui nous a été dispensé et les exigences de nos examinateurs".

Enfin, ils mettent le doigt sur "l'incompétence" du projet pédagogique de l'école et sur le manque "de matériel nécessaire à la formation". Tous craignent d'être recalés à leur examen aprés avoir passé deux ans à l'Eicar et dépensé chacun 15 000 euros de frais de scolarité.

Aussi, ils sollicitent la "bienveillance" du recteur d'académie "pour que les futurs étudiants de l'Eicar ne se trouvent pas dans la même situation."

Par ailleurs, une association intitulée "Association pour la sauvegarde et le développement de l'ancien hôpital maritime de Cherbourg" a fait parvenir à tous les conseillers généraux de la Manche un courrier afin de demander "des précisions quant à l'usage des deniers publics utilisés pour la restructuration du site".

De Larsen
21.07.2006 12:30
Find more posts by Larsen

Résultats 2006 pour l'EICAR Cherbourg en BTS SON :

2 élèves sur 17 admis...

J'ai beau faire partie de ces deux admis j'ai vraiment la haine contre cette école de voleurs et d'incompétents qui ont pourri mon cursus universitaire... comment espérer pouvoir poursuivre mes études dans le son avec des bases comme celles-ci ? Mon BTS, je le dois seulement au livre "Son et enregistrement" (36€... contre 15 000€ pour cette école de merdeux... ça laisse à réfléchir)

De
21.07.2006 13:12
Find more posts by

t inkiete c est pareil dans toutes les écoles l'ami!

De
21.07.2006 13:25
Find more posts by

:-( ouhla je vais me facher...

Lara a dit :

"l faut a tout prix éviter ttes les écoles privées.. autant faire un bts audiovisuel public, qui fait une certaine sélection a l'entrée, qui est rattaché à l'éducation nationale, et qui est gratuit!
D'ailleurs, les écoles privées ne sont pas bien reconnues par les professionnels: ils considèrent qu'elles regroupent ts les refoulés des bts publics, et c'est assez vrai.
Maintenant a vous de choisir.."

Je vais t'expliquer mon cas, lara : Etant passionné de musique, j'ai eu un bac littéraire option musique... C'est ce bac qui m'a empéché de pouvoir continuer à vivre ma passion de le milieu du son, soit disant que "j'allais retarder tout le monde en physique, que j'allais me planter sans Bac S... etc etc... voilà tout ce que m'ont dit les supers profs de tes BTS public. Un BTS privé était le seul moyen pour moi de faire des études dans le milieu de l'audiovisuel. J'ai du débourser un max, tu t'en doute... Le "refoulé des BTS publics" qui te parle, il est maintenant opérateur son, et je peut même te dire que j'ai eu de très bonnes notes de physique parmi toute la bande de pauvres mecs qui se sont comme moi fait voler et que tu insultes de "refoulés"...

"autant faire un bts audiovisuel public"... Tu crois vraiment que tout le monde a eu le choix ??? je demandais que ça, et je me suis battu pour prouver qu'on peut piger la physique tout seul en bossant dur. Alors un peu de respect bordel pour des gens qui sont simplement victimes d'arnaqueurs

ras le bol

De Amsal
24.07.2006 00:55
Find more posts by Amsal

Pour avoir une vista bien aîgue sur l'EICAR et ses difficutées voir impérativement le site suivant :
http://www.thisisnotawebsite.com/forumrnz/sujet-3027,pbm-polemique-sur-l-eicar-ecole-de-cinema-a-cherbourg.htm
Edifiant...

De amsal
24.07.2006 22:53
Find more posts by amsal
Rions un peu

Et maintenant rions un peu avec l'Eicar, son innénarable "patron et dans le rôle de brosse a reluire ,le Conseil Réginal de Basse- Normandie...A vos claviers:
http://www.basse-normandie.net/lettre/veille/aout-04/enseignement.html

De Larsen
25.07.2006 08:30
Find more posts by Larsen

véritablement fendard ! mais j'ai un problème, à chaque fois je repense à mes 15 000 € jetés à la poubelle et çame gâche un peu le plaisir...

De Amsal
25.07.2006 20:10
Find more posts by Amsal
A la poubelle ?

Rassure-toi tes 15 000 euros vont être bien employé par les "actionnaires" de l'Eicar ( famille Vuillin ) !

De
26.07.2006 16:01
Find more posts by
DEPOT DE BILAN EICAR

DEPOT DE BILAN EICAR : DEMANDE DE REMBOURSEMENT

La perte de confiance et la fuite des inscriptions consécutives à la mise en redressement judiciaire de l’Eicar Cherbourg venant se rajouter aux résultats pédagogiques catastrophiques ne permet pas d’espérer une ouverture pour la rentrée prochaine.

Les étudiants et les familles qui désirent se faire rembourser peuvent contacter l’administrateur judiciaire : Maître PIOLET Res. Duc Guillaume
8, place Gardin 14000 CAEN
Tél : 02 31 27 80 90


A défaut, ils peuvent faire une déclaration de créance dans les deux mois auprès du mandataire : Maître HUILLE-ERAUD 2 Grande Rue 50100 CHERBOURG
Tél : 02 33 78 92 32
Dans ce cas, si il reste de la trésorerie après la paye des salaires, ils peuvent espérer un remboursement total ou partiel sur dix ans. Ne pas nourrir trop d’espoir sur cette dernière hypothèse.

En fait, le gérant de l’Eicar Paris et de l’Eicar Cherbourg étant la même personne, l’activité des deux établissements étant identique et une partie du capital de Cherbourg étant détenu par l’Eicar Paris le juge peu considérer que les deux entreprises ne font qu’une et décider que l’Eicar Paris doit rembourser les étudiants inscrits à Cherbourg. Il faut pour cela saisir le gérant de l’entreprise par lettre recommandée avec copie au tribunal de commerce de Cherbourg : 22, rue Ancien Quai 50100 CHERBOURG Tél : 02 33 93 24 60

Si aucune de ces demandes n’aboutit, le présent forum peu servir de groupement au étudiants pour assigner l’Eicar en justice.

De Bilboqué
29.07.2006 14:28
Find more posts by Bilboqué
EIcar or not eicar?

L'école de cinéma cherbourgeoise serait contraint d'utiliser diverse methode afin de s'en sortir. En effet, afin d'allegé les consequences du redressement judiciaire de cherbourg sur Paris, Il semblerai que du materiel audiovisuel serait rapatrillé sur paris en "catimini" pour citer la presse. Certains élèves serait accusé d'avoir été employé à ces fins et ce qui arrange bien les gerants de cette école pour faire porter le chapeau une fois la manoeuvre repérée. D apres la presse il y aurait eu un abus de confiance et ce sont plusieurs élèves qui se voient repondre de leur actes. Il semblerait qu'ils subissent une accusation douteuse vis à vis des principes plutot laxiste de cette école. L'école de Cinéma déclarée si magestieuse serait elle l'auteur d'un complot dans le but de grapiller quelques sous à droite età gauche? Plusieurs employés et élèves ne si trompe pas. D'autres part certains parents se demande si il recupereront leurs argents si l'école ferme car il semblerai qu'il puisse être utilisé afin de rembourser les créanciers de cette école. Vrai ou Faux : Affaire à suivre!

De Méka
29.07.2006 15:27
Find more posts by Méka

D'ou detenez vous ces informations car je n'ai pas lu exactement cela dans la presse de cherbourg? D'élèves, de professeurs? Il s'agirait avant tout d'un vol.

De Bilboqué
29.07.2006 15:38
Find more posts by Bilboqué
EIcar or not eicar?

Il semble que ce site soit constament consulter. Pour vous repondre en partie Meka. J'ai lu egalement la presse et je dispose de contact au sein de la presse et de personne connaissant cette école. Je ne peut pas évidement dire que ces informations sont fiables car les sources reste incertaines et il n'y a pas de preuves. Je ne m'implique pas dans cette action réellement car je n'ai ni enfant dans cette école ni lien avec celle-ci. J'ai auparavant émis des hypothèses, que cela soit clair, dans le but d'informer de ce qui pourrait eventuellement se passer dans cette école. Comme on dit : Mieux vaut prévenir que guérir! Mais comme je l'avait écrit : Vrai ou faux affaire à suivre.

De Amsal
30.07.2006 16:34
Find more posts by Amsal
Crime

A qui profite le vol du matos?
A des éléves qui cherchent à se venger bien sûr !
Ils font assuremment partie de la cabale chebourgeoise,manchoise,française,européenne,mondiale même qui en veut à la réputation de la blanche Eicar ! Rions ! Rions ! Rions!

De Melvin
31.07.2006 13:59
Find more posts by Melvin

"NE PAS ALLER A l EICAR"

De Melvin
31.07.2006 13:59
Find more posts by Melvin

"NE PAS ALLER A l EICAR"

De hihihi
31.07.2006 17:55
Find more posts by hihihi

" amsal " ça me fait penser à " amsalem " qui fait parti du staff de eicar cherbourg lol

De
03.08.2006 01:24
Find more posts by



Publié le 26-05-2004 par Yann DANH :

RE: EICAR APpEL AU ANCIENS ELEVES
--------------------------------------------------------------------------------
CETTE ECOLE C'EST DE LA MERDE!!!!

J'y suis resté un an. A l'époque en tout cas, en 94-95 c'était un vol manifeste. Les profs étaient assez bidon. le Directeur n'en parlons même pas. UN GROS ARNQUEUR EN CHEF!

ET là où j'en suis aujourd'hui ce n'est certainement pas grâce à eux.

J'aurai mieux fait de mettre cette thune de côté pour aller tourner plus tard un court métrage avec! (Je plaisante pas) C'est de la MERDEEeee!!!

Je tiens à préciser que je ne suis en rien aigri. J'ai depuis fait mon chemin. 2 courts produits. je viens de tourner mon premier clip pour une prod. et j'ai des projets qui suivent...

Franchement si tu peux éviter cette école n'hésite pas!

Yann

De
03.08.2006 01:29
Find more posts by
témoignages

Pour comprendre le message précédent voir:
http://www.version-finale.com/forum-msg.php3?forum=&num=15470

De topic
04.08.2006 02:18
Find more posts by topic
eicar

Franchement c pas une ecole de merde si yavai pas autant de probleme et autant de magouille. Ce sont des enfoirés qui se prennent trop au serieux et qui se croit vraiment dans un film c un comble. Il vont meme jusqu a l utopie de croire qu un grand complot gouvernementale leur tombe dessus afin de casser l'ecole. Il accuse maintenant des élèves d'en faire parti ainsi que des employés. Franchement c une école de rêve au sens propre du terme. Je pense en tant qu' ancien élève que si vous voulez faire quelque chose ou avoir les chances de les faires ne commencez pas a vous griller dans le cinema en faisant cette école de merde qui coule telle du plomb dans l 'eau. Garder votre argent faites une association et produiser un metrage quel qu il soit vous ferez tjs mieux que dans cette école diriger par M.Pognon qui veut s'en foutre plein les poches au depend des élèves qu il plonge dans la merde. Nan serieux, Faites attention et voyez autre part......

De Twilght
13.08.2006 13:49
Find more posts by Twilght

Je suis plus qu'effrayée. Pour pas dire que ça me hante. J'ai fais ce concours super craintive. J'étais jusqu'à là plutôt confiante. Et voilà que mes craintes ressurgissent d'un coup. Je fais une rapide recherche sur le net. Je tombe sur tout ça.

Rentrée le 13 octobre, les dés sont jetés. Et je flippe à en creuver.

De
13.08.2006 14:34
Find more posts by

Flippe bien! TU viens de te faire baiser!

De
14.08.2006 09:51
Find more posts by

et voilà ... Il paraît que Des BTS ferment (dont le son) à cherbourg. mutisme de paris ... foutage de gueule ?

De AMSAL
15.08.2006 04:12
Find more posts by AMSAL
HIHIHI !!!!

Et maintenant que ç'a craque de partout, "ils"font comment à Paris dans leurs locaux mal adaptés et , surtout trop petits...Hein, ils font comment pour nous assurer une rentrée convenable ? parceque Cherbourg , c'est Clap de fin comme "ils" disent;;; Mais Paris... On va avoir quoi à Paris???
Meilleure solution : s'unir , se faire rembourser... et trouver autre chose...Ouais d'abord s'unir contre nos débiteurs ! Il doit bien avoir un vice caché dans ce qu' "ils" nous ont vendu. Non?
Regroupons nous et faisons le point. Ensemble !
Qui commence?

De
16.08.2006 02:28
Find more posts by
Eicar chicane

http://libresurlenet.blogspot.com/2006/03/le-respect-de-la-loi-certes-mais-la.html

Liberté d'expression sur le net

Tribune de réflexions ayant pour sujet la liberté d'expression sur Internet, motivé par ma récente mise en accusation pour propos diffamatoires. Convaincu que mon cas n'est pas isolé: je vous propose de réfléchir avec moi à l'avenir d'Internet en la matière.

09 mars 2006

Le respect de la loi certes, mais la liberté quand même.
Ouvrir un jour un blog, j’y avais certes déjà pensé. Mais en ces circonstances là jamais.

J’ai créé ce site afin de parler de la liberté d’expression en général, et en particulier de la liberté d’expression sur Internet. En effet je suis accusé par mon ancienne école, l’Eicar, « d’être rendu complice de diffamation publique envers un particulier » pour des propos tenus sur le forum du site Le Repaire de la vidéo numérique. Un procès va avoir lieu pour décider par voie de justice le caractère diffamatoire de ces propos ; ce procès m’inclut moi ainsi que d’autres personnes ayant exprimés des propos négatifs à l’encontre de cette école.

Les propos par lesquels j’ai donné mon point de vue sont certes excessifs dans certaines formulations (je vous laisse en juger – cf. ci-dessous), mais ils reflètent mon point de vue sincère sur la formation dispensée là bas. Ne faisant que partager mon expérience personnelle sur un forum comme beaucoup d’autres le font au quotidien sur Internet, je fus étonné de recevoir cette accusation, d’autant que l’école n’a pas même essayé de prendre contact avec moi ou avec le directeur du site en question avant d’en référer à la justice.

Le site sur lequel j’ai écris ses propos est un site que je fréquente très souvent, pour parler de montage vidéo principalement, et mon message s’insère dans une discussion à laquelle je réponds. Je complète mon propos par la suite avec des arguments un peu plus développés et tempérés que les propos incriminés, suite à la réaction étonnée d’un élève ayant eu une expérience de l’Eicar plus heureuse que la mienne. Chacun son point de vue, nous les échangeons librement sur Internet. Mais quel dommage si un jour nous ne pouvons plus le faire !

Cette discussion n’est actuellement plus visible sur le Repaire parce que son responsable (conseillé par son avocat) a estimé plus prudent pour tout le monde de les mettre de côté en attendant les suites judiciaires

Les propos incriminés sont les suivants :

« Je confirme. Les enseignants sont:
- où des professionnels déchus en mal de boulot qui cherchent de l'argent
- où des gens qui ne connaissent rien à l'audiovisuel mais sont là quand même »

Ne voulant pas polluer le débat, je vous laisse juger par vous-même de ces propos, de leur tenue et de leur caractère diffamatoire.

Ce site se voudra une tribune d’échanges sur la liberté d’expression sur Internet, ses permissions et ses limites. Personne n’est à l’abris derrière un pseudo (preuve en est), il faut donc peser ses mots sur Internet comme partout ailleurs, mais que cela n’empêche pas non plus d’exprimer sincèrement son opinion, y compris une négative à l’encontre d’une personne, d’une institution, d’un parti politique ou que sais-je encore.

Les commentaires sont les bienvenus, aussi bien que les témoignages de personnes se trouvant présentement dans un cas similaire au mien ou l’ayant été par le passé.

Vous pouvez par ailleurs me contacter par mail à cette adresse. J’actualiserais ce blog en fonction de l’avancement du procès. Le secret d’instruction étant levé, il peut être désormais connu de tous.

Par ailleurs, le procès, comme tous les procès, sera publique. Pourra y assisté qui voudra.

Internet est encore un vaste espace d’échanges de propos diverses, une jungle assez bien structurée mais dans laquelle la justice ou la police sont moins présentes que sur un territoire physique et déterminé. Cela ne veut pas dire qu’il n’en sera pas ainsi un jour, il faut s’y préparer et faire en sorte qu’Internet puisse être réglementé de la manière la plus juste et la plus lucide possible.

Plus l’on y réfléchit tôt, mieux ce sera.

posted by Liberté d'expression sur le net at 3/09/2006 07:39:00 PM

De Tyler
16.08.2006 02:39
Find more posts by Tyler

Anonymous said...
Tu as dis tout haut ce que bon nombre d'élèves pensent tout bas . Je te soutient complétement et j'espere sincerement que tu ne sera pas vraiment inquiété par ce procés ubuesque .
Mon avis est que cette école consacre toute son énergie non pas à la réussite de ses élèves mais à travailler sur son image de marque (il n'y a qu'a pénetrer dans n'importe quel bureau de son administration pour le constater, ils croulent tous sous les dossier d'inscription fabriqués dans du papier glacé de plus en plus épais ).
L'ambiance est tout simplement détestable entre les profs et la direction, et ce sont les eleves qui en pâtissent .
Tu n'est pas seul dans ton combat ( mais ca je pense que tu le sais deja ).
Bon courage

Tyler Durden

De ivenly
17.08.2006 15:53
Find more posts by ivenly
eicar tsn

ces messages m'inquiètent un petit peu je ne le cache pas. Je compte passer le test d'entrée en tsn sous peu et j'aimerai connaitre l'opinion de qqun qui aurait passé le meme concours d'entrée, ce serait vraiment chouette de votre part de m'aider.

De maxou
30.08.2006 01:54
Find more posts by maxou
examens

Que vous réussissiez ou non aux "examens" de l'Eicar n'a guère d'importance...De toutes les façons vous intégrerer l'école ! Car l'école a besoin de vous...enfin , de vos sous...de vos sous par dessus tout !!! Et ç'a urge.
Tiens, on prend un pari...quoique vous répondiez aux examinateurs , vous serez reçu ! On tope ???

De Tommy
31.08.2006 13:32
Find more posts by Tommy

Coucou les gens,

Si cela peut aider moi j'ai terminé ma formation de 2 ans en section "son" à l'école Arfis à Lyon.
Au départ j'hésitais entre l'Eicar et l'Arfis mais j'ai pas mal d'amis qui m'ont déconseillé l'Eicar donc j'ai opté pour l'Arfis, une fois arrivé à Lyon j'ai

commencé les cours. Ce qui m'a décidé c'est que lors de mon inscription j'ai discuté avec quelques profs qui avaient l'air vraiment intéressants et puis j'ai

vu ce qu'ils avaient comme matos :) Cette école propose plusieurs sections et notamment "Réalisation" j'ai 3 amis qui y étaient et ils m'ont dit qu'ils

travaillaient beaucoup sur la technique d'écriture et d'adaptation, sur la direction d'acteur et la mise en scène en plus l'école est en partenariat avec

l'école de comédiens de Bacri et Agnès Jaoui la classe :)

Bref ces 2 années m'ont appris beaucoup de choses, j'ai fais de très bons stages et après avoir eu mon diplôme j'ai trouvé un emploi très rapidement,

maintenant je suis salarié dans une grande salle de spectacle/concert.

Je recommande vivement cette école, eux au moins ils proposent une formation vraiment sérieuse ! D'ailleurs si vous voulez rire allez voir cet article sur

l'Eicar, vive le profesionalisme : http://www.lefigaro.fr/france/20060712.FIG000000024_clap_de_fin_pour_l_ecole_de_cinema_de_cherbourg.html




De Georges
06.09.2006 07:52
Find more posts by Georges

Salut Max, c'est Georges.

ça paye la pub pour l'Eicar, tu touches un fixe ou tu es au pourcentage sur les étudiants de 1ere année ?

il vaut mieux leurs conseiller de prendre contact avec nous, les anciens élèves de l'Eicar Cherbourg, ceux qui ont écrit au recteur pour l'indigeance de la pédagogie de cette école, ceux qui ont payé pour l'année 2006/07 juste avant que l'école ne déclare sa faillite et refuse de les remboursser, ceux qui font un procés devant le tribunal de Paris pour demander des dommages-intérêts pour l'année 2003/04,
tu ne le regretteras pas, on explique bien !!!

A+

De Amsal
09.09.2006 03:50
Find more posts by Amsal
C'était le bon temps !!!

Piqué dans Normandie Magazine on line n° 189 , juste pour rire !!!

Cherbourgwood

Une école de cinéma à Cherbourg ? C'est fait. Le Centre international des métiers artistiques et techniques de l'image et du son (CIMATIS) a ouvert ses portes début novembre avec 120 étudiants et espère en accueillir un millier dans les années qui viennent. On peut y venir du monde entier apprendre tous les métiers du septième art. Les étudiants pourront devenir techniciens, réalisateurs, producteurs ; certains autres deviendront journalistes, d'autres scénaristes… L'école prépare à trois types de diplômes : quatre BTS, (bac + 2) : image, son, montage, production ; le Bachelor of Fine Arts et le Master of Fine Arts qui sont des bac + 3 et bac + 5 européens.

L'ambition du directeur de l'école, Jean-Paul Vuillin, est de faire venir des productions de films afin de relancer une véritable industrie du cinéma dans la région. "Il faut simplement déclencher ici un processus de cinéma. Quand les Américains sont partis de New York pour aller faire du cinéma à Los Angeles, personne n'y a cru ! Je voudrais me servir de ce centre cherbourgeois pour amorcer le mouvement. Quand je suis arrivé à Cherbourg, j'ai découvert la région, sa lumière fabuleuse, et je n'ai pas été étonné qu'Alexandre Trauner se soit installé ici. Je travaille avec un grand producteur américain, Michael Fitzgerald, l'associé de Sean Penn. Quand il a vu ce lieu, il m'a dit : "Mais c'est génial, j'ai envie de venir ici !"

De Maxou
09.09.2006 03:55
Find more posts by Maxou
Ha! Ha! Ha!

Sacré Jean-Paul Van Damm, tu nous aura bien fait marrer!

De Foxie
11.09.2006 02:28
Find more posts by Foxie
Sans déconner, il doit combien ???

On dit dans certains milieux "autorisés" que l'eicar serait partie avec des milliers d'euros . C'est vrai çà ???

De Beninois perplexe
11.09.2006 07:14
Find more posts by Beninois perplexe
Aprés Cherbourg, l'EICAR tourne à Cotonou !

Il semble que l'Eicar laisse à Cherbourg des dixaines d'étudiants qui ont déja payé mais ne pouront pas faire leur année, des centaines de milliers d'euros de dettes, du personnel que l'on jette comme des vieilles chaussettes mais tout cela n'est pas grave, notre génial cinéaste fondateur de l'Eicar qui n'est pas encore connu au Benin, va dans ce beau pays africain laisser libre cours à tout son talent. La lumière y est aussi trés belle même si l'on n'a pas encore tourné "les parapluies de Cotonou". Et les subventions ? elles sont comment les subventions à Cotonou? que du fric de la coopération, c'est bon ça, c'est bon !!!!

De
12.09.2006 06:51
Find more posts by
EICAR, QUI EST LE PATRON ?

Comment s'appelle le patron qui vient de couler la plus grande école de cinéma au monde : Van Damm ou Vuillin ?

De Beninois farceur
13.09.2006 01:00
Find more posts by Beninois farceur
Quant est-ce qu'on vient à Cherbourg ?


ISMA : La révolution dans la formation aux métiers de l’audiovisuel au Bénin

Au Bénin, pour une formation de qualité, les aspirants aux métiers de l’audiovisuel se forment souvent en Europe. Aujourd’hui, l’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma) offre la possibilité aux apprenants de se former dans les mêmes conditions qu’en Europe et d’obtenir le même parchemin.
Tout est parti d’un rêve. Créer une structure de technologie avancée dotée d’équipements numériques professionnels de dernière génération. Un rêve qui a donné naissance à MTZ Productions S.A., spécialisée dans la production de toute œuvre audiovisuelle susceptible d’être diffusée. Chemin faisant, MTZ s’investit dans la formation aux métiers de l’audiovisuel et ainsi naquit l’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma). Selon son promoteur M. Marcellin Zannou, l’Isma est « une école supérieure privée d’enseignement technique et de formation aux métiers de l’audiovisuel, qui forme à tous les métiers du son et de l’image, reconnue par l’Etat béninois »

Ce nouveau centre de ressource dans le domaine de la formation est une première dans un environnement ou peu de promoteurs prennent le risque d’investir dans un secteur très complexe a fait savoir le ministre de l’Enseignement supérieur et de la formation professionnelle, Mathurin Nago, lors de la journée porte ouverte organisée à l’intention du public le samedi 12 août 2006 à Cotonou.

A propos d’objectifs, « l’Isma nourrit l’ambition d’être une école de défi en matière de formation aux métiers de l’audiovisuel » souligne l’administratrice madame Ginette Dagba. Selon elle, « à partir de l’année universitaire 2006-2007, l’Isma va ouvrir quatre filières. La première est celle du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) dans quatre options : métier de l’image, métier du son, montage et post- production puis gestion de la production. La deuxième est la Licence Professionnelle Audiovisuelle (BTS + un an) dans les mêmes options que celles précédentes. Ensuite viennent les filières Journalisme Audiovisuel et Réalisation ; chacune pour trois ans de formations.

Dans sa stratégie de formation, L’Isma a initié un partenariat avec l’Ecole internationale de Création Audiovisuelle et de la Réalisation (EICAR). Dans ce cadre, « l’EICAR apporte son concours dans les domaines pédagogique, artistique, de conseil et d’orientation technique en proposant des programmes éducatifs basés sur des formations de longue durée ou de courte durée...De même, les étudiants concernés par le Bachelor auront l’obligation de finir leur cursus (la troisième année) sur le site de l’EICAR à Cherbourg en France » précise le promoteur Marcellin Zannou.

L’autre particularité qui s’inscrit dans la stratégie de l’Isma est l’organisation en partenariat avec l’EICAR, des cours de formation continue, par des stages ou des séminaires de durée comprise entre 10 et 30 jours. Toutefois, « ces stages ou séminaires sont essentiellement réservés aux professionnels exerçant déjà les métiers de l’audiovisuel » précise le promoteur de l’Isma

Face aux grands défis que se propose de relever l’Isma, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la formation professionnelle, Mathurin Nago lui apporte le soutien ferme de l’Etat. « Le gouvernement ne ménagera aucun effort pour vous soutenir dans ce choix difficile » a garanti le ministre Nago qui affirme que « La valorisation du capital humain reste la préoccupation du gouvernement ». Le ministre, voyant les enjeux de la formation aux métiers de l’audiovisuel a invité le promoteur au respect de l’éthique, de la morale et de celui des engagements pris vis à vis de l’Etat... En mi-septembre, dans le cadre de la formation continue, plusieurs professionnels des médias sont attendus au siège de l’institution à Cotonou. Un avant-goût avant la rentrée d’octobre 2006.

Hippolyte DJIWAN


De suite
13.09.2006 01:11
Find more posts by suite
sources article précédent

Hippolyte DJIWAN

Production Sites Media Bénin

www.mediabenin.org

Et que le ministre Mathurin Nago veille bien aux "engagements pris vis à vis de l’Etat..." En tout cas, en ce qui concerne Cherbourg, c'est mal parti !!!

De hopimar
13.09.2006 07:01
Find more posts by hopimar
L'EICAR ET CHERBOURG



Les membres de notre association ont été les premiers à attirer l’attention des Cherbourgeois sur les faibles probabilités de réussite de cette entreprise, or la situation actuelle nous donne singulièrement raison sur les points précis que nous avions mis en lumière. La SARL Eicar ne passe pas le cap de la troisième année pour les motifs suivants.

En premier lieu, à l’exception du département animation, la pédagogie n’était pas à la hauteur des objectifs et des ambitions du projet. Les résultats de la première promotion de BTS sont la preuve manifeste de l’inadéquation de l’enseignement avec les diplômes recherchés : manifestation des étudiants qui interpellent le recteur d’Académie, l’école ne publie pas les résultats mais ils sont raisonnablement estimés à deux tiers d’échecs. La pénurie d’inscription la troisième année est la conséquence directe de ces résultats. Il convient de rappeler que dés la première année trois étudiants ont assigné l’Eicar devant la chambre civile du tribunal de Paris sur le fondement d’une prestation pédagogique insuffisante (l’affaire est en cours).

En second lieu, les investissements promis ne sont pas honorés par l’entreprise. En 2003, le gérant de l’Eicar annonçait dans la presse son intention "d’investir 40 millions de francs (6 millions d’euros) sur trois ans dans l’équipement nécessaire à son école, la plus importante école de cinéma du monde". Les prévisions d’inscriptions, donc de chiffre d’affaire, sont respectées à 102% la première année et à 80% la deuxième mais les investissements ne suivent pas. Pour l’année 2003/04, sur 1.3 millions prévus, l’entreprise ne doit pouvoir justifier que la moitié de cette somme et pour l’année 2004/05, sur 1.8 millions prévus, l’école ne peut probablement justifier que le tiers environ de la prévision. En bref, l’Eicar a honoré en trois ans moins d’un tiers de ses promesses d’investissement à Cherbourg. Durant cette période, le contribuable a assumé la totalité de ses engagements et a dépensé presque 35 millions d’euros pour l’acquisition et la rénovation du site, dont la moitié par un emprunt remboursable sur 25 ans par les loyers de l’école. Or, l’Eicar aurait payé 58 000 euros de loyer et quelques centaines de milliers d’euros resteraient en souffrance. Le contraste entre l’effort du contribuable et celui du locataire est exorbitant, les étudiants résument bien la situation en affirmant que leur école est une somptueuse coquille vide.

Enfin, la fréquence des interventions des services de police pour des affaires de stupéfiants au sein de l’école et la condamnation de quelques étudiants par le tribunal correctionnel de Cherbourg ont largement terni la réputation de l’établissement.

Il n’existe point de cabale ou de complot permettant aux responsables de cette école de masquer leurs responsabilités. Il y a des faits, nous venons de les rappeler et c’est à la lumière de ces faits que cette école a perdu la confiance de ses partenaires, des parents d’élèves, des étudiants, de la population et des élus lorsqu’ils refusent de voter une subvention supplémentaire pour le tournage de kamelott.

Le gérant de l’Eicar veut quitter Cherbourg, mais en laissant quelques centaines de milliers d’euros de dettes, notamment auprès de la SHEMA, la société d’économie mixte qui de fait, est en charge des intérêts des contribuables sur le site. Or, les deux SARL Eicar portent le même nom, ont les mêmes actionnaires, une partie du capital commun, le même gérant, la même activité, le même expert comptable à Paris, le même service comptabilité au sein de l’Eicar Paris, des recrutements communs et transfèrent des étudiants de Cherbourg vers Paris. Notre association invite les divers créanciers de l’Eicar a se fédérer et a mener une action pour que l’Eicar Cherbourg soit considéré comme un établissement secondaire de Paris. Des jurisprudences existent en ce sens. L’entreprise principale devant assumer les dettes de sa filiale de Cherbourg.

Le gérant de l’Eicar estime que son travail peut-être utile ailleurs, probablement au Benin ou dans le cadre d’un partenariat il annonce former des étudiants en Bachelor. Nous lui souhaitons une réussite plus probante qu’à Cherbourg et à nos amis de Cotonou, bien du plaisir.

Après cette coûteuse aventure, il restera un regret aux Cherbourgeois, celui de ne jamais avoir visionner l’œuvre cinématographique du fondateur de l’Eicar, le film "Ticket d’amour, tarif étudiant".

Du fait de sa profonde restructuration le site de l’ancien hôpital maritime est maintenant parfaitement dédié à l’enseignement supérieur, on peut le regretter mais c’est ainsi. Une nouvelle affectation nécessiterait de nouveau plusieurs millions d’euros de travaux. Dés lors, le devenir de ce site et sa rentabilité passe par l’implantation d’une école dont le nom et la réputation fassent oublier les errements précédents. En outre, cette entreprise doit avoir une assise financière sérieuse et un projet cohérent, un rafistolage dans l’urgence est inéluctablement voué à l’échec.







Association pour la sauvegarde et le développement de
l’ancien hôpital maritime de Cherbourg.


De
14.09.2006 15:21
Find more posts by
EICAR OR NOT EICAR ?

On change de nom, on prend les mêmes et avec moins de moyens on recommence ….


Le tribunal de commerce a prononcé la liquidation de la SARL Eicar Cherbourg.

Le même jour, la presse annonce un projet de reprise de l’école par les anciens personnels de l’Eicar mais avec un tiers de capital en moins et un statut de coopérative ouvrière.

La nouvelle ex-Eicar fait déjà appel à la générosité des collectivités locales pour pouvoir vivre la première année. Faut-il rappeler que les collectivités locales ont déjà largement participé à la rénovation du site qui a coûté 33 millions d’euros.

Est-il utile de redire que la pédagogie de cette école a été défaillante au point que l’ensemble de la première promotion a interpellé le recteur d’Académie et que des étudiants poursuivent l’école en justice. On ne change pas une équipe qui gagne mais on remplace une équipe perdante. Comment peut-on espérer qu’un quarteron de professeurs de l’ex-Eicar saura faire autres choses que de l’eicar ?

Tout cela n’est pas très sérieux et si les étudiants ont la chance de se faire rembourser, ils ont plus qu’intérêt à s’inscrire dans une école sérieuse dont la santé financière ne les obligera pas à interrompre les études en cours d’année. Ils trouveront la liste sur le net, la plus proche est l’Esra de Rennes.

De salam
15.09.2006 22:31
Find more posts by salam
Eicar : suite et fin

vendredi 15 septembre 2006
Clap de fin pour l'Eicar Cherbourg
Hier matin, le tribunal de commerce de Cherbourg s'est prononcé pour la liquidation immédiate de l'école de cinéma.
Ce n'est une surprise pour personne. Pas de nouvelle rentrée pour l'École internationale de création audiovisuelle et de réalisation, l'Eicar, après sa mise en redressement judiciaire de juillet. Constatant que le passif de l'école se montait à environ 1, 5 millionsd'euros, le tribunal, à la demande de l'administrateur, a prononcé, hier matin, la liquidation et la cessation immédiate d'activité.

Jamais depuis son ouverture l'école n'a réussi à trouver suffisamment d'élèves pour équilibrer ses comptes. 120 la première année, 210 la seconde ; le nombre d'inscrits était retombé à 190 pour l'année 2005-2006. Au 31 août, il n'y avait que 75 volontaires. « Beaucoup trop peu pour imaginer une poursuite de l'activité », précise Gérard Viollet, l'administrateur judiciaire, qui constate que le projet était « surdimensionné ».

Jean-Paul Vuillin, le fondateur de l'Eicar Paris en 1972, avait pourtant réussi à convaincre les collectivités locales d'installer à Cherbourg un grand pôle de formation aux métiers du cinéma. Un projet lourd de 37,7 millions d'euros, comprenant essentiellement la création de salles de cours et de conférences, mais aussi de 225 chambres d'étudiants dans les locaux historiques de l'hôpital maritime René-Lebas. Le conseil général de la Manche, mais aussi l'Union européenne, l'État et le conseil régional avaient fortement investi : un peu plus de 15 millions d'euros. Le reste de la facture étant assuré, en théorie, par des recettes locatives sur une durée d'amortissement de 25 ans.

Nommé hier, le liquidateur judiciaire, Me Pascale Huille-Eraud, a maintenant pour tâche de régler la succession de l'Eicar, qui laisse notamment 28 salariés sur la touche. Personnel enseignant, administratif, ou intermittents du spectacle devront trouver d'autres employeurs. Les étudiants déjà inscrits à l'Eicar et leurs parents seront un peu moins pénalisés. Les droits d'inscriptions versés après le placement en redressement judiciaire leur seront reversés. « Quant aux quelques étudiants (une dizaine) qui avaient versé de l'argent avant cette date, Jean-Paul Vuillin s'est engagé à les rembourser, par l'intermédiaire de l'Eicar Paris. » A noter d'ailleurs que le tribunal n'a pas prononcé de confusion de patrimoine entre les deux écoles de Paris et de Cherbourg.

Les autres créanciers n'auront pas la même chance, à commencer par la Shema, Société hérouvillaise d'économie mixte pour l'aménagement, propriétaire des locaux, qui réclamait à l'école plus de 500 000 € d'arriérés de location. Le liquidateur devra aussi résilier les contrats de crédit-bail sur le matériel. « En fait, l'Eicar ne possède pratiquement rien », constate Me Viollet.

L'avenir reste flou. Même si des intentions de reprise de l'activité ont été dévoilées. L'une provient de cinq salariés, qui ont présenté leur projet jeudi (lire « Ouest-France » du 14 septembre). Par ailleurs, l'ESRA, Établissement d'enseignement technique supérieur privé, implanté à Paris, Rennes et Nice, a manifesté son intérêt pour le dossier. Reste un sentiment de gâchis, et de nombreuses questions en suspend. Que faire de l'ancien hôpital maritime ? On ne peut imaginer que tant d'argent public ait été investi en pure perte.

Thierry DUBILLOT. Ouest-France du vendredi 15 septembre 2006

De salam
16.09.2006 20:16
Find more posts by salam
Sacré Jean-Paul Van Damm

Toujours pour rire!!!! Quand l'eicar ébauchait un embryon d'industrie audiovisuel...et où est-il l'embryon aujourd'hui ???

ACTUSCIENCE
Le mensuel de l'actualité scientifique et technologique Française
NUMÉRO COURANT
Numéro 35, Novembre 2004
Enseignement supérieur/TIC

Ebauche d'un embryon d'industrie de l'audiovisuel à Cherbourg par une brosse à reluire....

Jean-Paul Vuillin à toujours eu des rêves dans sa vie. Pour autant, le fondateur de l'EICAR (Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation) n'est pas un doux rêveur car il a pour habitude de concrétiser ses rèves. Ainsi, en 2003, il débarque à Cherbourg pour y créer "le premier campus européen des métiers de l'image et du son", le deuxième pôle français du groupe EICAR. Son ambition : développer dans ce lieu magique qu'est l'ancien hôpital de Cherbourg une industrie de l'audiovisuel. Avec 125 étudiants inscrits la première année et 240 pour la seconde, la première étape de son pari semble réussie.

"A 57 ans, j'ai la sensation de commencer mon existence, d'autant plus que 70 ans de projets se profilent devant moi", s'exclame Jean-Paul Vuillin. Le ton est donné. Pas étonnant que cet homme à la barbe bien taillée dérange certaines personnes. Car contrairement à beaucoup d'êtres humains qui passent leur vie à rêver tout en se lamentant de leur condition, lui utilise ses rêves pour créer de la réalité. Tout a commencé en Afrique en 1972, au Centre culturel franco-nigérien dans lequel ont travaillé notamment des cinéastes comme Serge Moati et où l'on peut y croiser Jean Rouch. Responsable du cinéma, Jean-Paul Vuillin va y créer un centre de formation aux métiers du cinéma. De retour en France en 1974, sans un sous, son salaire de coopérant ayant servi le plus souvent à financer une association qui achète du lait et du riz pour les Touaregs, il emprunte une petite somme d'argent et décide de poursuivre ce qui le passionne : la formation. Ainsi naît l'Actorat du cinéma, un centre privé qui forme principalement des acteurs, mais aussi des scénaristes, des réalisateurs et des producteurs. "Ce sont mes trente glorieuses", lâche cet homme comme pour résumer d'une phrase courte deux décennies de réussite professionnelle.

160 films tournés en un demi-siècle

Surtout, ne cherchez pas à prendre le rythme de Jean-Paul Vuillin, vous risqueriez de vous essouffler très rapidement. Vous l'appelez un matin sur son portable, il vous répond du Cap Nord. Quelques jours plus tard, il est à Montréal, non sans être repassé par Paris où l'EICAR, le groupe qu'il a fondé en 1995, occupe sept sites différents. Toujours un terrible appétit de vivre chez cet homme qui a créé sa première maison de production cinématographique dès 1977, s'est lancé dans la distribution de films - il distibue notamment "Cabaret" de Bob Fosse - trouvant encore le temps d'être auditeur à l'Actors Studio entre 1978 et 1981 et de suivre des stages d'écriture de scénarios avec un des grands maîtres américains, Robert Mc Kee. A force de créer, de réussir, de bouger sans cesse et d'essayer de faire bouger les choses, le patron de l'EICAR en dérange plus d'un. Ces ennemis du changement, qui paraissent vouloir adopter la théorie fixiste de l'évolution à tous les domaines de la vie, s'échinent à démolir ce que d'autres s'acharnent à construire. Aussi distillent-ils du poison là où ils perçoivent que tous les ingrédients nécessaires à l'éclosion d'un projet novateur sont réunis. Jean-Paul Vuillin en a fait la triste expérience quand il a décidé d'installer le "premier campus européen des métiers de l'image et du son" à Cherbourg.

Depuis plusieurs années, il négocie l'installation de ce campus dans un lieu étonnant situé à Fontainebleau, mais les décisions traînent. Jean-François Legrand, Président du Conseil Général de la Manche, lui propose alors de venir s'installer à Cherbourg, dans l'ancien hôpital. Incrédule, Jean-Paul Vuillin accepte néanmoins de venir découvrir cette ville où il ne pleut pas plus qu'à Paris. "Le lieu est magique", souligne-t-il, d'autant plus que des palmiers y sont plantés, "rendez-vous compte, à Cherbourg", ville rendu célèbre par les "Parapluies de Cherbourg", le fameux film de Jacques Demy. Le fondateur de l'EICAR est d'autant plus étonné qu'il apprend que 160 films ont été tournés en Basse-Normandie au cours des cinquante dernières années, soit davantage qu'aux célèbres studios de la Victorine à Nice. C'est donc là, entre le nucléaire et l'agriculture, qu'il décide d'installer une véritable industrie de l'audiovisuel et du cinéma. "Au départ, je ne voulais pas venir à Cherbourg, je souhaitais pouvoir trouver un lieu afin d'y installer une sorte de base-arrière du cinéma". Jean-Paul Vuillin rappelle qu'aujourd'hui, de nombreux films sont tournés en Lettonie, en Bulgarie ou en Roumanie alors qu'il est possible de proposer des prestations à des prix raisonnables sur le sol français, et en particulier à Cherbourg.

600 étudiants de toutes nationalités d'ici cinq ans

Les travaux sont lancés en juin 2003. Le 3 novembre, 125 étudiants sont présents pour suivre les cours dispensés sur ce campus qui renferme notamment trois auditoriums, une cinquantaine de salles de montage dont seize sont équipées, une trentaine de studios son dont huit équipés, quatre amphithéâtres, dont un de 250 places, trente postes de montage pour l'animation, un studio et un laboratoire photos, un atelier d'effets spéciaux et enfin une menuiserie pour la construction des décors. Par ailleurs, deux grands studios de tournage professionnels seront prêts au printemps 2005. Tous les métiers du cinéma y sont représentés. L'école forme également aux métiers du journalisme. Ici, les étudiants préparent soit un BTS, soit un Bachelor (bac + 3), soit un Master (bac+ 5). Ils apprennent à travailler en équipe, se rôdent à tous les postes et sont formés dans un certain état d'esprit afin d'être plus facilement indépendant à leur sortie de Enseignement supérieur/TIC p. 2 Dossiers FranceST n°57 - 17/11/2004 dont un de 250 places, trente postes de montage pour l'animation, un studio et un laboratoire photos, un atelier d'effets spéciaux et enfin une menuiserie pour la construction des décors. Par ailleurs, deux grands studios de tournage professionnels seront prêts au printemps 2005. Tous les métiers du cinéma y sont représentés.

L'école forme également aux métiers du journalisme. Ici, les étudiants préparent soit un BTS, soit un Bachelor (bac + 3), soit un Master (bac+ 5). Ils apprennent à travailler en équipe, se rôdent à tous les postes et sont formés dans un certain état d'esprit afin d'être plus facilement indépendant à leur sortie de l'école. "Il s'agit de leur apprendre à fabriquer du travail et non pas uniquement à se contenter d'en chercher", déclare le fondateur de cette école. D'où la possibilité pour chaque étudiant de réaliser au moins un film par an durant leur cursus. Pour Jean-Paul Vuillin, le pari est tenu. A présent, il reste à transformer cet essai ce qu'il fait en annonçant 240 inscriptions pour la seconde année. Dans cinq ans, il pense dépasser les 600 étudiants de toutes nationalités, inscrits dans différentes formations dispensées en anglais et en espagnol.

Parallèlement, l'EICAR commence à intéresser des producteurs et des réalisateurs français et étrangers, certains d'entre eux étant déjà venus sur place pour se rendre compte des possibilités offertes par ce site "magique" comme aime à le répéter Jean-paul Vuillin. Mais pour que cet embryon d'industrie de l'audiovisuel se développe à Cherbourg et atteigne définitivement son rythme de croisière, encore faut-il que certains critiques locaux finissent par comprendre que c'est une chance pour cette ville d'avoir été choisie par le fondateur de cette école. Au moment même où l'élargissement de l'Europe provoque d'inévitables inquiétudes au sein des populations, il serait souhaitable en effet de prendre conscience qu'il est de la plus haute importance de savoir saisir les opportunités quand elles se présentent.

POILANT!!!! Au fait ,s'il n'est pas au Cap Nord, il est où celui qu'a eu l'appétit d'engouffrer plus de 30 millions de nos euros de contribuables locaux "choisis" par lui??? Et combien il a mis en Suisse ??? Hein ??? Et comment ç'a s'appelle un type de ce genre ??? Hein??? Comment??? La presse devrait lire plus souvent les forums!!! Ah ,le riz des Touaregs...Poilant!...mais si tristement représentatif du Van Damm de l'enseignement audiovisuel ! Ploucs contribuables de Cherbourg ,à vos fourches! Sus au Van Damm...Taîaut !!!

De salam
16.09.2006 20:20
Find more posts by salam
Article précédent

Source:http://ambafrance-ca.org/hyperlab/actualite/archive/audiovisuelcherbourg.htm

De
17.09.2006 21:21
Find more posts by
Plainte de l'eicar contre un éléve annulée

EICAR SE DEGONFLE...POURQUOI???
Plainte annulée
La plainte a été annulée pour des motifs de nullité de procédure dans la plainte déposée par la partie adverse.

Cela ne signifie pas que les propos entretenus à l'égard de l'EICAR soient jugés non-diffamatoires, simplement que le procès est annulé: il n'aura pas lieu, ainsi il ne sera pas possible de savoir si les propos étaient considérés comme diffamatoire ou non. Mais la procédure prend fin. La plainte ne pourra être redéposée, car en matière de diffamation, il y a une prescription de trois mois, à compter de la date à laquelle ont été émis les propos en question.

Ce blog restera néanmois ouvert pour continuer à discuter de la liberté d'expression sur Internet (cela reste un sujet d'actualité) autour de trois pôles:


Une discussion sur la diffamation, plus particulièrement sur les propos entretenues à l'égard de l'Eicar. N'hésitez pas à donner votre avis - le message initial se trouve ici:
"Le respect de la loi certes, mais la liberté quand même"
Une discussion initiée par d'autres personnes incriminées par l'Eicar. Elles pourront venir s'exprimer ici et donner leur point de vue; des personnes ayant fait l'Eicar pourront aussi venir contredire ou affirmer mes propos, dans un souci d'échange et de diversité des points de vue.
Une discussion plus générale sur les initiatives d'expression libre sous des formes diverses: forums, sites d'actualités participatives, encyclopédies collectives etc.

N'hésitez pas à me soumettre des liens ou des sujets susceptibles de vous intéresser, et d'intéresser tout internaute de passage sur ce blog.

Et merci à tous ceux qui m'ont soutenu alors que l'issue du procès était encore incertaine.

posted by Liberté d'expression sur le net at 7/10/2006 02:01:00 PM

De
18.09.2006 01:59
Find more posts by
ça vous dit rien???

Voici quels etaient les propos diffamatoires dont il est question plus haut:

« Je confirme. Les enseignants sont:
- où des professionnels déchus en mal de boulot qui cherchent de l'argent
- où des gens qui ne connaissent rien à l'audiovisuel mais sont là quand même »

On espère que ces enseignants sont bien partis de Cherbourg avec le gérant de l'Eicar!!!

De Tim
18.09.2006 07:39
Find more posts by Tim
LES PROF DE L'EICAR

Je crois qu'ils sont toujours là, je les ai vu dans le parc, avec un micro, ils s'incrustent.

De juris amateur
18.09.2006 08:51
Find more posts by juris amateur
enseignants de l'eicar

donc, s'il y a prescription aprés 3 mois pour la diffamation, tout le monde peut maintenant dire sans risque que les enseignants de l'eicar sont.............................
dur, dur pour la scop de "l'ex-future eicar cherbourg", on va savoir pourquoi ils ont fait titanic la 1ere fois !!!

De nord-man
18.09.2006 11:41
Find more posts by nord-man
L'eicar et ses nullités de procédures !

la nullité (de procédure, bien sur) est donc une spécialité de l'eicar !
c'est bien pour nullité de procédure que les deux tentatives de procés de l'eicar contre le journal "la manche libre", la radio "radio manche", un chargé de mission et un enseignant ont terminé dans le ridicule
finalement, l'eicar est nulle en procédure ou la nullité de procédure est une mesure d'intimidation pour faire taire les personnes plus licides que les autres ?

De Georgie
21.09.2006 02:48
Find more posts by Georgie
Perdu de vue...

Retrouvrez notre ami "directeur pédagogique" sur www.azoss.fr/
Allez, dites lui ce que vous pensez de son enseignement à Paris comme à Cherbourg...Sûr que ça va lui faire plaisir de vous lire .Waouh ! Mais ç'a va être l'éclate les copines...

De stalone
21.09.2006 06:57
Find more posts by stalone
MADONA DIRECTRICE DE L'EICAR ?

c'est lorsque elle était brune alors !

De jedi s'amuse
22.09.2006 02:29
Find more posts by jedi s'amuse
Le coup du parapluie

"L'EICAR fait son festival à Cherbourg et ouvre ses portes

Les étudiants de l'école de cinéma EICAR et l'équipe de Cinergie la société de production associée à l'école, se sont mobilisés fortement pour célébrer le vingtième anniversaire du festival de Cherbourg-Octeville des cinémas britanniques et irlandais.

L'EICAR et CINERGIE sont partenaires de l'évènement et responsables de l'organisation de plusieurs manifestations qui se dérouleront sur le campus, site officiel du festival.

Le campus de 12 hectares s'est mis au couleurs du festival et met ses 4 amphis (100 à 250 places) au service du festival et va diffuser des sélections de films courts: films d'écoles du monde entier, les premières oeuvres courtes des grands réalisateurs britannique et une sélection de films produits par l Eicar, le campus sera lieu de débats, présentations officielles et rencontres avec le public des professionnels que l'EICAR a rassemblés autour du festival.

C'est l'Association Travelling qui organise le Festival depuis sa création (présidée par Anne-Marie Grolleau), l'école, a conduit le projet à ses cotés et sous la direction de Bruno Chatelin (co fondateur de filmfestivals.com et ancien DG de Ugc FOX Distribution) contribué à la définition des nouvelles orientations stratégiques du festival.

Le festival a choisi de capitaliser sur les spécificités fortes du patrimoine de la ville de Cherbourg et de son festival (les parapluies, chers à Jacques Demy y trouvent une place importante). Les étudiants ont participé à la conception du trailer du festival, du trophée « parapluie d'or », à la création de l'univers sonore des messages radio déclinés autour du thème des parapluies ainsi qu'à la définition de quelques sections de programmation. Une équipe d'une trentaine de bénévoles va ainsi encadrer l'organisation, accueillir, filmer.... "

Le "parapluie d'or" quelle trouvaille !!! Cinergie et l' Eicar vont nous manquer...comme ils manquent déjà à toute la profession !!! C'est qu'ils nous auront bien fait marrer, les bougres !!!


De étudiant blousé
24.09.2006 00:09
Find more posts by étudiant blousé
Donnez votre avis sur le site de Ouest-France

Donnez votre avis sur l'eicar en tapant :

http://www.cherbourg.maville.com/ACTU/avis_animation.asp?iddoc=331013&idcla=8958

Quels sont les responsables de ce gâchis ??? Des noms...Des noms....

De
24.09.2006 16:23
Find more posts by
Voir ouest- france

L'avis de de la renardière, paris 18 : les yeux plus gros que le ventre....

Une fois de plus, le système privé montre sa fragilité... Difficile de ne pas penser aux salariés et intervenants professionnels qui se retrouvent sans emploi et bien entendu aux élèves qui devraient penser que cette fermeture est peut-être pour eux une opportunité pour aller s'inscrire en fac de cinéma afin de préparer les concours de la Fémis ou de Louis Lumière.(Ecoles publiques) C'est un gachis financier monumental, au regard de ce que les différents partenaires publics ont versé pour que ce projet privé voie le jour. La situation géographique de l'école n'est pas à mettre en cause lorsque l'on connaît la fréquentation du pôle universitaire de l'iut de Cherbourg et les différentes classes de prépa existantes en lycée. c'est peut-être l'enseignement et la reconnaissance des diplômes dans le monde profesionnel qui a fait le plus défaut à l'Eicar. Comme quoi, la délocalisation ne fonctionne pas à tous les coups. Un certain parisianisme aurait parait-il porté préjudice à l'Eicar et freiné l'envie des élèves de monter à Cherbourg ? Ne croyez vous que ce sont les tarifs pratiqués qui ont limité les inscriptions et rendu frileux les parents d'élèves. Trop jeune à l'époque, je conserve néanmois le souvenir de Cherbourgland..... A qui profite l'échec???? dlr
(15/09/2006) OUEST-FRANCE

De mouton noir
25.09.2006 22:20
Find more posts by mouton noir
A bout de souffle

Un "unhappy" end


Ouverte en 2003, dans l'ancien hôpital des armées, sur le modèle de l'Eicar parisienne, l'école cherbourgeoise n'a jamais réussi à attirer suffisamment d'étudiants.
L'Eicar dispensait des formations orientées vers le cinéma, la télévision et l'animation.

L'établissement avait été placé en redressement judiciaire le 6 juillet dernier, mais avec seulement 70 inscrits pour cette nouvelle année, la direction a préféré jeter l'éponge.

Un coup dur pour les étudiants et Cherbourg-Octeville, qui comptait sur cette formation haut-de-gamme pour valoriser sa notoriété, et montrer sa modernité.

2 projets de reprise existent, l'un présenté par l'Institut des Métiers des Cinémas, constitué par un groupe de 5 professeurs de l'Eicar.
L'autre projet émane de l'ESRA, une école parisienne, qui n'a pas fait d'offre de reprise. Dans l'état actuel des choses, le projet cherbourgeois est le plus avancé, et recueille le soutien du Conseil Général de la Manche.

"J'avais l'ambition de créer un vrai pôle professionnel de l'audiovisuel mais je ne peux pas perdre de l'argent une quatrième année supplémentaire. Je suis à bout de souffle. Donc je jette l'éponge", a expliqué son créateur Jean-Paul Vuillin.
"Depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, 160 films avaient été tournés dans la région et je pensais qu'il y avait de la place pour un vrai projet de formation, de production et événementiel".

L'EICAR proposait trois BTS (image, son et montage) et trois filières menant à des diplômes internationaux (réalisation, animation et travail d'acteur).

Les interviews:
Gérard Piollet
admnistrateur judiciaire
Jean-François Le Grand
président du conseil général

Reportage ci-dessous de Patrick Mertz et Gildas Marie
La faillite de l'Eicar de Cherbourg (JT FR3 19/20 le 15/09/2006)

A bout de souffle à Cherbourg...Et à Paris, à bout de souffle aussi ? Cela n'augure rien de bon pour nous, les parisiens.
Méfiance...Méfiance !!!

De baise.com
28.09.2006 17:45
Find more posts by baise.com
des milliers, des millions, des milliard..

je suis à l'esec c'es de la baube il nous font signer des contrats et des feuilles dans tous les sens pour être protégé par la suite et ne pas avoir de problème.

que faire ??

help !

De
28.09.2006 18:22
Find more posts by

aller sur le tropic esec, celui là, c'est celui des baisés.com mais par l'eicar ! merci.

De
28.09.2006 18:30
Find more posts by

C'est un peu normal que l'ESEC et que n'importe quelle autre école de ciné te fasse signer des contrats!Moi aussi ça m'a un peu surprise de signer tous ces contrats, mais il va falloir t'y faire si tu veux bosser dans le monde du cinéma... Ils se protègent et je trouve ça normal, on est en quelque sorte directement mis dans le bain du métier.
Toutefois, le fait de nous faire signer un contrat où l'on abandonne durant toute la période "scolaire", notre droit à l'image, je trouve ça un peu abusé!

De Cyril
07.10.2006 17:18
Find more posts by Cyril

allez tous sur http://homosocialus.blogspot.com

De arkham
13.10.2006 09:01
Click Here to Email arkham   Find more posts by arkham

Petit up car plus j'y réfléchi plus tous le cinéma qui est fait ici à propos de l'EICAR me semble bidon.

(Notez les similitudes entres les répliques de ce topic, celui sobrement intitulé EICAR et d'autres... je pense notamment au forum rnz (voir le topic polémique sur l'EICAR Cherbourg et celui sur Quelle école choisir...)

Dans maintenant 4 heures, j'ai ma pré-rentré à l'EICAR paris. Et maintenant je suis fier d'aller dans cette école.

Pour les autres ne trouvez-vous pas bizarre que à partir du mois de mai-juin de cette année, une avalanche de remarque sur cette école ont été postée sur nombre de forum? Avant l'école avait plutôt bonne impression, partout où je suis allé (globalement, quelques personnes m'avaient déjà parlé du cas "Cherbourg" mais pas en des termes aussi violent).

Désolé si je vais rentrer dans le lard de nombres de personnes qui ont posté ici (d'ailleurs les pseudos sont changeant... combien êtes-vous réellement à gueulez? de plus personne n'a laissé son mail!!!!) mais à ce que j'ai entendu dire plusieurs élèves ont été inculqué pour trafique de drogue... je doute que ces personnes dealer tout seul dans leurs coins, ni que les autres élèves ne soient au courant de ce trafique (les profs, ça je veux bien le croire). Ma supposition est la suivante : est-ce que ce trafic de drogue n'a t-il rien avoir avec les résultats du BTS? (d'ailleurs tout est parti de là, non? des résultats lamentables au BTS?)

J'imagine bien qu'après l'affaire a enflé. (Les parents se mettant dans le coup... quoi? j'ai perdu tout cet argent pour rien... etc etc... puis peut-être un peu de politique, c'est la faute au maire... ah! et puis nos sous... les sous des collectivités... bref, un grand buzz...)

Arrêtez-moi si je me trompe! Ais-je tort? Puis après, peu de personne on fait plein de bruit sur tous les forums qu'ils ont trouvés... rameuter la foule... (d'où je pense le procès en diffamation... les quelques mots cités sont malheureusement hors contextes selon moi, mais n'y avait-il réellement que ça! et puis c'est bien beau de jouer à l'oie blanche en créant un blog sur la liberté d'expression sur internet juste après sa mise en accusation....)

bref, je voudrais lancer un message à tous ceux qui sont sur ces forums... méfiez-vous!

De Le Rouge
13.10.2006 10:31
Find more posts by Le Rouge
Confiant et fier !!!

Sois fier ,Matthieu...en plus d'être confiant !
Sûr que les dirigeants de l'Eicar te seront reconnaissants d'avoir su discerner sur les forums que tu cites leur parfaite probité et leur incontestable professionnalisme...On ne te parle pas ici des profs qui relévent d'une autre analyse que tu seras peut-être amené à faire un jour ... Encore bien du courage ...et merci pour ta perspicacité ! Pour les "pantalonnades" administratives et pédagogiques attends un peu.. . Bien le bonjour à Max ,à Marie-Laure et au Punisher et à Madonna.

De Matthieu (aka Arkham)
13.10.2006 16:53
Click Here to Email Matthieu (aka Arkham)   Find more posts by Matthieu (aka Arkham)

Bon je n'ai effectué que ma pré-rentrée... mais pour le moment tout semble normale. (26 heures et demi de cours....)

On verra par la suite mais je doute franchement. Les profs ont l'air normals (mais c'est peut-être des aliens déguisés, attention...)

Je promets que si les cours sont comme décrits plus hauts. Je viendrais ici sur ce forum pour le dire mais pour le moment... bah pour le moment, les profs me semblent bien. La faune me semble elle aussi normale....

On verra... (je garde confiance... et oui!)

De Prof.Orto.
14.10.2006 15:04
Find more posts by Prof.Orto.
Normaux l'Eicar !

Matthieu,
Tu m'étonnes que les profs aient l'air normals... Enfin , si tout est normaux, même la faune , c'est que tout va bien pour l'instant. Nez en moins , tu devrais demander des cours d'ortaugrafe aux dirigeants de ton école de confiance. Tu ne vas pas être déçu ! Le reste est à l'avenant ! Mes amitiées à Georges. C'est lui le meilleur des aliens, eh ! (humour ! )

De matthieu
14.10.2006 16:08
Find more posts by matthieu

Si c'est ça ta seule réponse... oui, moi et l'orthographe ça fait deux.... (je trouve quand même ta réaction pitoyable)

De
23.10.2006 14:20
Find more posts by
L'eicar se juge sur les faits.

Faut-il rappeler que la totalité de la promotion de BTS de l’Eicar a signé et envoyé une lettre au recteur d’Académie de Caen pour lui faire-part "d’un grand nombre de dysfonctionnements" au sein de leur école, "du décalage profond qui existe entre l’enseignement qui nous a été dispensé et les exigences de nos examinateurs", "l’incompétence" du projet pédagogique de l’école et sur le manque "de matériel nécessaire à la formation".
L’Eicar recule dans une action en justice visant à faire condamner pour diffamation un ancien étudiant qui affirme que "les profs sont des professionnels déchus en mal de boulot qui cherchent de l’argent où des gens qui ne connaissent rien à l’audiovisuel mais sont là quand même".
Pour les sourds et les kamikazes,bien du plaisir !!!

De
09.11.2006 18:51
Find more posts by
Tiens ! Des faits...

De argney
08.11.2006 19:48
surtout pas l'eicar
ne croyez pas aux paillettes et aux strasses comme on vs le propose tt est que mensonge et publicité a 2 balle . je me retrouve avec un prét de plus 3000 euros pour que dalle je n'ai rien appris ds cette ecole et je ne retiens que les potes que je me suis fais alors evidement si vs vs sentez seul et que vs etes friquez allez y mais sinon je vs conseille de railler des maintenant cette possibilité vs en seriez dégoutez et surtt decu. J 'ai gobais tt ce qu'on ma dit aux portes ouvertes et ji suis allee .1an passé a l'eicar et que seulement ce putin de prét qui me rappelle des que je vais a la banque la connerie de ma vie . Tentez d'autres ecoles mais pas celle ci qui ne vs veut que du mal. ha oui on fait la fete on se defonce on se bourre la gueulle ts les soirs on tripes on tourne des courts métrage dt on na aucun resultats sur les 10 films de fin d année je nen n'ai récupéré que 2 et des bien pourris bref vs avez la chance d'etre prévenu et regarder l'eicar de cherbourg a fait faillite c'est pas le hasard mais juste la realité qui a pri le dessus . cette merdeuse d'ecole a fait fallite alors qu'elle avait a sa charge les etude de plus de 400 eleves qui chacun on debourssé juska 8000 euro et elle a trouve le moyen de couler!!!!!!!! juste une chose que je souhaite voir mendier meme crever ce connard de jean paul vilain qui profiter de sa boite a frik pour baiser certaine eleves .

VOIR :

http://www.objectif-cinema.net/communaute/showthread.php3?threadid=8719

POUR COMMUNIQUER AVEC ARGNEY.

De Aménageur
13.11.2006 18:29
Find more posts by Aménageur
ET POURQUOI PAS ?

LUC Sylviane, Valognes : "Difficile diversification"

Une école de cinéma dans le Cotentin était une vitrine touristique inespérée. Nos superbes paysages reconnus par tant de cinéastes devenaient un formidable écrin artistique. Les locaux abritant l'EICAR sont chargés d'histoire. Cette école privée n'était pas à la portée de toutes les bourses, mais bon c'est une école privée. Bien que les collectivités et que l'Etat est mis la main au portefeuille, qu'elles ont été réellement les volontés politiques ?On connait des combats qui rassemblent toutes les tendances politiques, l'EPR connait une osmose des élus incomparable. Et si l'école de cinéma se transformait en école de recherches et d'expérimentation des énergies renouvelables ? Messieurs les élus, qui tentez d'amadouer les écologistes, de gauche comme de droite, qui aura cette audace de cette proposition à la veille des échéances politiques ? A Cherbourg, les étudiants auront des moyens et des outils extraordinaires sous la main, le nucléaire militaire, civil, usine de retraitement et les pales des éoliennes font l'activité du port. Volonté de recycler les finances publiques ou audace d'un projet citoyen ? Les deux seraient courageux. (16/09/2006)

http://www.cherbourg.maville.com/actu/forum_ch.php?NiveauAvis=ListeAvis&SensAvis=Suivante&PageNoAvis=3&idDoc=331013&sit_id=ch&UrlSource=www.cherbourg.maville.com%2Factu%2Fforum_ch.php&sit_www=cherbourg&sit_nom=Cherbourg&sit_dep=50

De Matthieu
14.11.2006 19:37
Click Here to Email Matthieu   Find more posts by Matthieu

J'adore le fait que tout soit écrit en double exemplaire sur les deux topics... pour être sur que le message soit bien passé.

Bon, ça fait un mois que je suis à l'EICAR Paris section réalisation première année. Pour ma part, je n'ait pas la hargne que certains mette à dénoncer cette école.

Description point par point :
- les profs : dans l'ensemble plutôt bon, voir excellent. Ils savent de quoi ils parlent et sont souvent pertinents. (je regrette quand même un peu la bonhommie de l'un des profs, il est marrant certes mais bon, son cours avance pas.)
-les salles : dans l'ensemble correct. (je regrette que l'amphi ne soit pas mieux aéré... une certaine idée d'un four)
-le matos : présent mais pas toujours en bonne état (enfin celui qui nous arrive à nous petite section)
-les studios : présent mais toujours pris. (manque de place évident, compensé par le fait que certains cours ont lieu dans d'autres bâtiments loué.)

Pas de vidéothéque effectivement (un prof nous a poussé à faire une pétition sur ce sujet). La cafét' est mal foutue (mais ça va les machines à café sont là!!).

Le gros point noirs pour moi vient de certains élèves eux-même (certains n'hésitent pas à venir 20 minutes après le début du cours, il est difficile de suivre le cours au fond de l' amphi car bien souvent on a droit à la vie trépidante de pov' type qui en ont rien à foutre des cours), élèves bien souvent suffisant qui s'imaginent déjà être supérieure aux autres et qui jugent les gens sur leurs porte-feuilles (si si). Mais heureusement qu'il y en a d'autres qui sont bien... super même.


Voilà, tout ce que j'avais à dire. Mais continuez, continuez... ne vous arrêtez pas pour moi...

De popeye222
01.12.2006 02:22
Find more posts by popeye222
et la formation en ecriture creative...???

Salut a tous
Moi je cherche desesperement des infos via des personnes qui connaissent ou ont fait la formation en ecriture creative de 1 an, appelee aussi escale et dispensee a EICAR PARIS car je veux etre sur de mon coup avant de me lancer (6200 boules quand meme )
Merci

De cruche
06.12.2006 08:07
Find more posts by cruche
l'escale de l'eicar

une fumisterie de première pour mamie friquée qui pensent pouvoir etcrire qqchose
de toutes les activités de cette officine l'escale en écriture est probablement la plus douteuse !!!

De Mat-ark
06.12.2006 12:22
Find more posts by Mat-ark

Bien que sur l'écriture d'un scénario y'a plein de trucs à apprendre (au niveau dramaturgie et tout...) j'ai quand même un gros doute sur l'apprentissage d'une telle matière...

De popeye222
07.12.2006 05:40
Find more posts by popeye222
Y at-il des anciens eleves??????

On parle bien de la meme chose, la formation de 1 an ou il y a un tronc commun de 700 heures, puis une option fiction ou documentaire et enfin un stage. Ce que je trouve interessant avec cette formation c'est qu'elle ouvrirait sur la pub, le journalisme, la radio, en plus de sa vocation propre en scenario. Mais je souhaite le verifier. J'aimerai bien entrer en contact avec personnes qui auraient fait cette formation en ecriture audiovisuelle. Ce sera super cool ouais.....

De vinceclorto
19.12.2006 11:42
Find more posts by vinceclorto

J’étais à L’EICAR-Cherbourg. J’ai fais parti de la première promotion et j’ai vu les portes se fermer derrière moi (j’ai utilisé les salles de montage jusqu’au bout). Cette école avait tout pour réussir : le cadre, le matériel neuf, les locaux refais… Que s’est-il passé ? Quand on a des yeux et des oreilles qui traînent, on sait que l’échec est humain. Cette école à été pourrie de l’intérieur par certaines personnes pour diverses raisons : égo (et volonté d’asseoir leur autorité sur les autres et les programmes), avarices (manque de matériels, de prof et des résultat au bts qui s’en ressentent), volonté d’argent fructueux (et là je ne parle que de salaire de certains trop élevés, et parfois même payer à ne rien faire), manque d’indépendance (Cherbourg par son manque d’autonomie n’a pas pu toujours réagir à certaines situations et dépendait parfois de gens qui ne connaissaient pas la réalité du terrain)…
Je salut le courage des professeurs qui sont restés à Cherbourg (vous imaginez bien que ce n’était plus intéressant pour certains) et qui enfin ont leur autonomie et iront dans le meilleur sens pour apprendre aux élèves. Le but n’est plus à tout pris lucratif puisque c’est une S.A et que les professeurs y ont mis le fond de leur poche. La pédagogie y est de rigueur et ce n’est que par la qualité de l’enseignement qu’ils subsisteront.
EICAR n’à que ce qu’elle mérite et j’en suis navré pour les élèves qui comme moi ont cru à un beau rêve (façon de parler). Je n’étais pas à Paris, je vais éviter de critiquer la cellule parisienne, mais par écho, j’en sais que la qualité y est très irrégulière. Et n’oubliez pas que ce n’est pas la seule école qui à des défauts.

Bonne chance à IMC-Normandie !

De car cheapest insurance
20.12.2006 17:26
Click Here to Email car cheapest insurance   Find more posts by car cheapest insurance
car cheapest insurance

Interesting, but navigation system is a little bit confusing

----------

< Sujet précédent    Sujet suivant >
Nouveau Sujet
Liste des forums :